Avis

[Théâtre] Thérapie – Les désastreuses aventures amoureuses de Jean-Baptiste — Nicolas Iacobelli

Couverture et présentation :

Nicolas Iacobelli est urbaniste. Il monte pour la première fois sur les planches il y a 25 ans, notamment pour les compagnies Animel et le Théâtre du Relais. Il intervient également en 2019 avec la compagnie Arc en Ciel, Théâtre Île-de-France dans le cadre d’une action Théâtre Forum visant à sensibiliser les chefs d’entreprises sur les questions de l’accès à l’emploi des personnes handicapées. Il dirige aussi en 2018 et 2019 l’Atelier Théâtral du Grand Orly.

Désespéré, Jean-Baptiste se présente dans le cabinet d’une psychologue. Il a perdu l’amour de celle qu’il aime, Henriette. Au fil de la séance, il conte ses désastreuses aventures amoureuses.
Ce livre nous invite à redécouvrir Molière, de façon surprenante. Il nous plonge dans les plus grandes scènes de son œuvre. Mascarille, Du Croisy, Armande…, les personnages de ses différentes pièces se croisent dans une nouvelle histoire pleine de rebondissements.

« Une écriture vive, savoureuse et jubilatoire qui rend un bel hommage au plus grand auteur de théâtre français. Sous la plume de Nicolas Iacobelli, cette histoire folle au ton résolument contemporain offre une série de scènes hilarantes aux ressorts ingénieux que n’aurait pas renié notre cher Molière. » Laure Gasson, Directrice de la Grange Dimière – Théâtre de Fresnes

Éditeur : Cap de l’Étang
Papier : 19€
Pages : 169
Sortie : avril 2021


Avis :

Je remercie les éditions du Cap de l’Étang pour ce service presse.

Je lis très peu de pièces de théâtre et pourtant, c’est un genre que j’apprécie beaucoup alors c’est avec plaisir que j’ai accepté de recevoir ce livre pour vous en parler.

Nous suivons Jean-Baptiste qui vient confier ses déboires amoureux à une psy. La pièce est découpée en quatorze scènes : dans le cabinet de la psychologue ou ailleurs, pour rapporter des événements passés pour comprendre ce qui est arrivé.

Évoquons d’abord la présence des écrits de Molière qui permettent de revenir sur les éléments qui ont affectés la vie sentimentale de ce cher Jean-Baptiste. Nicolas Iacobelli précise toujours de quelle œuvre il s’est inspiré au début de chaque scène concernée. Un non initié à Molière pourra alors découvrir les mots de ce grand dramaturge. Les autres apprécieront de retrouver des passages des œuvres les plus marquantes de Molière mis en scène dans une pièce plus moderne. De mon point de vue, Molière reste tout de même un auteur très accessible autant par les thématiques qu’il a abordées que par les mots qu’il a employés. Si vous deviez commencer le théâtre quelque part, pourquoi ne pas le faire avec lui.

J’ai beaucoup aimé cette immersion, n’ayant toujours pas pris le temps de (re)découvrir les pièces en question. Le rythme est bon, les répliques pertinentes et souvent pleines d’humour. Quant au scénario, il est si bien construit qu’il n’est pas certain que nous découvrions où tout cela nous mène avant que cela se dessine clairement sous nos yeux. Une psy avide pour un patient désespéré, cela ne peut donner que des échanges cocasses dans le huis clos du cabinet.

Le texte est accompagné d’illustrations réalisées par l’auteur lui-même dont nous pouvons apprécier le trait sur la couverture du livre.

Si vous aimez Molière ou plus généralement le théâtre, n’hésitez pas à vous procurer Thérapie qui saura vous divertir avec sa construction originale.

Note : 17/20.


Extrait :

La psy

Vous êtes donc veuf ! Quel drame ! Mais sachez que les voies du seigneur sont impénétrables… In nomine pater et fili et spiritu sancti…

Jean-Baptiste

(réflexe)

Amen… Je ne suis pas veuf, c’est pis que tout cela…

La psy

Pis que tout cela ?

Jean-Baptiste

Pis ! Elle m’a quitté !

(pleurs très très théâtraux)

La psy

Il est bien difficile d’être fidèle à certains maris faits d’un certain modèle. Un mouchoir, peut-être ?

Jean-Baptiste

Merci

(se mouche le plus bruyamment possible et lui retend le mouchoir souillé)

(le plus sérieux du monde)

Puis-je reprendre ?


Pour en savoir plus, visitez le site internet des éditions du Cap de l’Étang.

8 commentaires sur “[Théâtre] Thérapie – Les désastreuses aventures amoureuses de Jean-Baptiste — Nicolas Iacobelli

  1. @aurelalala
    D’ailleurs, je ne sais pas si cela vient d’un effet comique prévu mais il y a une erreur dans la phrase latine de la psychologue.

    Car elle dit « In nomine pater » au lieu de « In nomine patris ». Mais d’un point de vue comique, c’est inattendu ; ce qui augmente l’effet de surprise.

    Aimé par 1 personne

      1. 😆 Quand je dis qu’en ce moment, je suis à l’ouest.
        Bref, du coup, ce livre est probablement encore meilleur pour quelqu’un qui verrait ça mais ça n’est pas un handicap à la compréhension globale de ne pas le voir.

        Aimé par 1 personne

      2. C’était pas aujourd’hui ton anniversaire ? *mémoire bancale* Je te souhaite un bon anniversaire et j’espère que tu as bien profité de ta journée. (et si je me plante, bon, j’irai me cacher 😆)

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s