Avis

Le Prêtre d’Anubis & L’élu d’Hermès (Les Héritiers 1 & 2) — Moïra Verdandi

Couvertures et présentation :

122217960_3387065134740154_3691168694386627041_o

Le Prêtre d’Anubis

Au-delà du désert, des colonnes de marbre et des rivières de glace, aux frontières du monde connu, un sablier divin s’est mis en mouvement. Ni les dieux, ni les mortels ne pourront échapper à la nouvelle ère qui commence, et dont même les Destinées ne sauraient prédire le dénouement.

Kakira, prêtre-embaumeur d’Anubis , Loolan sa meilleure amie et Sekhyl, soldat de l’illustre temple d’Horus, profitent pleinement de chaque petit bonheur venant à leur rencontre sans se préoccuper des oracles ou de leur dernière heure. Après tout, ils côtoient la mort tous les jours et savent, mieux que quiconque, que rien n’est éternel.

Mais le jour où la guerre assombrit le destin de l’Égypte et qu’une magie oubliée refait surface, menaçant tout ce qu’il a toujours connu et chéri, Kakira commence à douter. Certains secrets sont douloureux à exhumer, et le jeune homme n’est peut-être pas prêt à les assumer.

Éditeur : Bookmark
Numérique : 5€99
Papier : 16€
Pages : 247
Sortie : juin 2019

Avis :

Kakira embaume les morts dans une Égypte antique où les dieux avaient la part belle. Respectueux de son travail et de son apprentissage, il ne manque toutefois pas d’audace pour commettre quelques méfaits, développant ainsi une forte complicité avec celui qui sera le gardien de ses frasques : Sekhyl. Et tout cela en compagnie de sa meilleure amie Loolan, dont le destin sera particulièrement funeste.

Une fois lancée, je n’ai pas su m’arrêter mais cela n’a eu lieu qu’au tiers du roman. Le placement de l’intrigue et du contexte peut être parfois difficile. Pour moi, en général, ce n’est pas ce que je préfère.

Cependant, ce roman est rempli d’action par le biais de combats plutôt sanglants. On y trouve aussi pas mal d’humour grâce aux expressions employées par nos protagonistes. La trame est sympathique et ne contient pas forcément d’éléments inattendus mais j’ai personnellement si peu lu de livres sur l’Égypte que j’ai apprécié m’y retrouver dans cet univers fantastique et magique. Et en parlant de magie, l’ensemble est juste ce qu’il faut pour bien accrocher à la mythologie.

Note : 17/20.

Extrait :

Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas pleuré. Elle s’efforçait toujours d’enfouir ses émotions au plus profond d’elle-même, même si elle ne me bernait pas. Elle espérait que son sentiment d’injustice finirait par s’éteindre, qu’elle n’aurait plus à m’inquiéter de son sort. Peine perdue ; cela me confortait encore plus dans ma décision de l’accompagner jusqu’au bout de ma propre existence. Refuser son destin paraissait mal avisé, mais mince, cela voulait-il donc dire qu’il valait mieux la laisser souffrir seule ? Hors de question ! J’étais là, moi, et je le lui prouverais autant de fois qu’il le faudrait. Mon amour pour elle n’avait jamais eu d’égal, tout comme mon besoin de la protéger. Nous ne possédions pas de liens du sang qui pourraient exiger de moi un quelconque devoir fraternel, pourtant je continuerais d’agir comme tel.


L’élu d’Hermès

« La Gardienne aura besoin de ton soutien dans les épreuves qui vous attendent, à condition que tu sois capable d’y faire face.
Il est temps pour toi de mûrir. »

Guidé par des songes prémonitoires, Kakira, en quête de réponses et d’alliés, embarque avec Loolan et Thaline pour la Grèce.

Malheureusement, une violente tempête les sépare. Perdu sur une île dont il ne sait rien, le jeune prêtre n’a d’autre choix que d’accepter le marché d’Hermès : en échange de son aide, le messager divin lui commande de récupérer l’arc d’Odysseus aux Enfers. Un expert de la mort saura survivre au royaume d’Hadès sans problème, n’est-ce pas ?

Loolan et Thaline, quant à elles, échouent sur les rivages de Corinthe. Les conflits entre Athènes et Sparte menacent le fragile équilibre instauré par les rois des temps anciens, et l’avidité des Hommes pourrait faire basculer l’Histoire une nouvelle fois.

Sur le champ de bataille, au milieu des conflits d’intérêts et des jalousies divines, la Gardienne devient alors une cible à abattre.

Pourquoi certains Olympiens cherchent-ils à éliminer Loolan ? Sont-ils égoïstes au point de damner le monde pour arriver à leur fin ?

Éditeur : Bookmak
Papier : 17€
Numérique : 5€99
Pages : 298
Sortie : août 2020

Avis :

Nous retrouvons Loolan et Kakira qui partent pour la Grèce.

Même si précédemment nous avions un semblant de romance, ce n’est plus le cas ici. Ce tome se consacre au deuil et pour limiter les spoils à ce propos, je vais m’en tenir là.

Après l’incursion en monde égyptien, nous voici donc en monde grec, avec là aussi, sa mythologie particulière et ancrée chez les autochtones. Si vous aimez ces thèmes, c’est déjà une bonne raison de découvrir ce livre. Amitié et pardon sont deux choses présentes dans cette histoire tout en mêlant complot et batailles.

Kakira est seul mais prêt à tout pour comprendre ce qui est arrivé à Loolan. Et c’est dans cet optique qu’il tombe sur un autel dédié à Hermès, puis sur Hermès lui-même. Déterminé, il accepte le marché du dieu. Mais avant de se rendre aux Enfers, il doit retrouver quelqu’un. C’est le début de l’aventure en terre inconnue. Il n’est pas au bout de ses surprises et va prendre conscience qu’il a en sa possession quelque chose de très précieux et qui intéresse « l’ennemi ».

Ce second tome s’achève sur un gros événement qui donne envie de découvrir la suite. Tout comme le précédent, on ne s’ennuie pas grâce aux aventures vécues par nos héros.

Note : 17/20.

Extrait :

Nebka s’effaça et se retira sans un bruit. Soudain, l’air devint plus froid, et un frisson me parcourut le dos. Je jetai un coup d’œil à Loolan, qui elle aussi s’était raidie et fixait le Vénérable avec appréhension. À côté d’elle, Râmose affichait un visage neutre, peut-être un soupçon d’ennui. Le silence pesait autour de nous. J’inspirai lentement, serrant et desserrant les poings pour me calmer.

Au début, rien ne se passa ; le vieil homme ne nous accordait pas plus d’attention maintenant que nous étions seuls en sa compagnie, et mon Maître mutique ne daignait pas faire avancer les choses. Ma partenaire et moi fûmes donc contraints de patienter (nous faire remarquer avant notre aîné et supérieur hiérarchique aurait été déplacé). Tout à coup, après une attente qui me sembla interminable, une voix résonna étrangement contre les murs, dans des tons sombres et solennels :

— Râmose, Loolan, Kakira, soyez les bienvenus. Vous êtes en retard, mais, peu importe, nous avons à présent tout le temps du monde.

Il se retourna d’un seul bloc, la lampe projetant son ombre grandissante sur les murs, et le monde bascula sur ses fondations.


5 commentaires sur “Le Prêtre d’Anubis & L’élu d’Hermès (Les Héritiers 1 & 2) — Moïra Verdandi

    1. Alors là, c’est clairement pas de l’histoire… C’est très paranormal, les divinités sont bien là. Après, ça reste assez loufoque danq certains dialogues et peut-être un peu trop moderne… Ou alors je me fais de fausses idées. Ce sera à l’appréciation de chaque lecteur. Mais ça bouge, ça se bastonne. C’est plutôt sympa. 😉
      Et toi qui n’attends pas particulièrement de romance mielleuse, ça peut le faire.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s