Avis

La police des fleurs, des arbres et des forêts — Romain Puértolas

Couverture et présentation :

Durant la canicule de l’été 1961, un officier de police de la grande ville est dépêché à P., petit village perdu dans lequel on vient de faire une macabre découverte : Joël, seize ans, a été retrouvé découpé en morceaux dans une des cuves de l’usine de confiture. L’inspecteur citadin est accueilli par le garde-champêtre, qui tient plus du gendarme de Guignol que de l’adjoint efficace, et se retrouve dans une communauté où les habitants semblent étonnamment peu affectés par le drame. Pour compliquer l’affaire, un orage empêche toute liaison téléphonique, l’autopsie a été pratiquée par le vétérinaire improvisé légiste, et la victime est déjà enterrée.

Insolite et surprenante, cette enquête littéraire jubilatoire de Romain Puértolas déjoue tous les codes.

Éditeur : Albin Michel/Livre de Poche
Grand format : 19€
Poche : 7€70
Numérique : 7€49
Pages : 320 (version poche)
Sortie : octobre 2019

Avis :

La présentation éditeur annonce la couleur pour le contenu de ce roman : de l’absurde.

Je ne peux pas écarter la possibilité que mes diverses expériences en matière de lecture aient facilité la découverte des mystères de ce roman dont j’ai vu venir le plus gros dès le départ… J’attendais donc une autre surprise de taille qui n’est jamais arrivée. De fait, si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à me dire si vous l’avez trouvé surprenant ou pas, sans spoiler.

Ce que je peux vous dire, sans divulgâcher le contenu, c’est que c’est un roman qui se lit vite et bien. Le côté épistolaire ajoute une touche originale puisque les chapitres sont des lettres que le jeune inspecteur envoie à la procureur et vice versa. Un autre personnage se joindra à l’échange plus tardivement pour mettre en lumière les éléments que l’inspecteur n’a pas encore éclaircis.

L’intrigue se déroulant à la campagne, les amoureux de la nature pourront apprécier le décor charmant du village de P. ainsi que la vie qui s’y écoule de manière plus lente qu’à la ville. À P., les gens vivent à leur manière, loin du rythme effréné et des obligations citadines, chacun agit plus ou moins comme il l’entend sans se soucier de grand chose, surtout pas des lois. Cela crée des comiques de situation plus ou moins bons, au lecteur de choisir.

Quant à l’enquête, elle se déroule à bonne vitesse, distillant ici et là indices et trouvailles, pour trouver qui a tué Joël.

Note : 13/20. (J’insiste bien sur le fait qu’avoir compris rapidement les enjeux de l’histoire l’a rendue moins intéressante. Si ça n’avait pas été le cas, la note aurait été beaucoup plus élevée puisque j’adore ce concept.)


Extrait :

Mais pour rendre cette conversation un brin plus intéressante, disons que je suis toujours un peu révolté lorsque j’entends quelqu’un s’exclamer « Hitler était inhumain !  » alors que ce qu’il a fait, sans l’approuver cela va sans dire, est, au contraire très humain. Incontestablement humain même ! Vous connaissez beaucoup d’animaux, vous, qui construiraient des camps de concentration pour y exterminer d’autres animaux à cause de leur couleur de peau ou leur religion ?

7 commentaires sur “La police des fleurs, des arbres et des forêts — Romain Puértolas

  1. J’ai également compris le fin mot de l’histoire très rapidement, mais je me demande si ce n’était pas volontaire, histoire de créer un décalage entre l’annonce en début de roman et la réalité…
    En tout cas, j’ai adoré le ton et le comique de situation, l’un de mes ressorts humoristiques préférés 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Hum oui pour le côté volontaire, je me suis posée la question mais j’ai terminé, déçue, par l’absence d’un rebondissement que j’attendais. Bref, après, c’est effectivement décalé et ça change de ce qu’on a l’habitude de lire. 😉
      Il faudrait que j’essaie un autre livre de l’auteur aussi mais bon, je vais y réfléchir.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s