Avis·jeunesse

[Jeunesse] Chupacabra à l’académie de la nuit — Sébastien Tissandier

/!\ Contrairement aux autres livres de Chupacabra, celui-ci n’est pas illustré même si Vael Cat s’est chargée de la couverture (très belle et colorée). L’auteur a fait ce choix, expliquant que ses jeunes lecteurs grandissent, tout comme Chupacabra. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à visiter le site de l’auteur ici.

Couverture et présentation :

120401261_3318544848258850_5483087954343996822_o

Chupacabra et sa fidèle chèvre, Rustine, font leur rentrée à l’académie de la nuit, cette école entourée de mystères où la magie règne.

Elle accueille toutes les créatures de la nuit et Chupacabra y retrouve tous ses amis… même certains dont il se serait bien passé !

Entre apprentissages de nouveaux sortilèges, de nouvelles potions et de métamorphoses, voilà que Chupacabra reçoit un étrange carnet qui ne lui appartient pas.

Que contient-il ? Pourquoi est-il adressé au seul vampire allergique au sang humain ? Que lui réserve cette académie magique ?

Suivez le jeune vampire et ses amis dans cette enquête au sein de l’académie de la nuit…

Éditeur : auto-édition
Papier : 15€
Pages : 248
Sortie : septembre 2020

Avis :

Au premier abord, j’ai eu peur de tomber dans une histoire trop similaire à celle de Harry Potter. Je n’ai pu m’empêcher de faire quelques parallèles mais Sébastien Tissandier a finement joué là-dessus pour nous proposer une histoire bien unique.

Nous retrouvons Chupacabra et sa chèvre Rustine à l’académie de la nuit pour sa première année. Il est entouré de ses amis habituels : Anita, Grummel et Hector mais aussi Wolfgang, un loup rencontré à Ménétrol (cf le livre hors-série Chapacabra à Ménétrol). Il retrouve quelques « ennemis » aussi pour le plus grand plaisir du lecteur.

Bien que je ne sois pas fan de l’attitude d’Anita et des petits secrets qu’elle commence à avoir vis-à-vis de Chupacabra, cela reste assez compréhensible vu le jeune âge de nos héros. On appréciera les cours donnés à l’académie. Personnellement, j’ai beaucoup aimé le passage où Grummel a droit à son petit moment de gloire, après tout ce qu’il a pu vivre.

L’histoire se lit très vite et ne perd pas de temps en descriptions inutiles. Le rythme est bon. Même si ce tome peut être lu indépendamment des précédents, je vous invite malgré tout à vous pencher sur les précédents et à profiter des illustrations de Vael Cat par la même occasion.

L’humour est toujours présent même si cette fois, la dose de suspense est plus importante que précédemment (de mon point de vue).

Le mystère du carnet était intéressant et bien amené. La conclusion de l’histoire laisse présager une suite tout aussi dynamique. J’ai hâte de découvrir les prochaines aventures de ce petit vampire allergique au sang humain et de ses amis.

Note : 18/20.

PS : Sébastien Tissandier édite ses romans avec une police d’écriture adaptée aux dyslexiques.


Extrait :

A mesure qu’il gravissait les marches, le jeune vampire put détailler les deux imposantes portes en bois massif ouvertes qui constituaient l’entrée du bâtiment. Elles étaient sculptées et décorées à l’effigie de toutes les créatures de la nuit. On pouvait y distinguer des sorcières sur leur balai, des loups-garous, des lutins, des zombies…


Découvrez aussi mon avis sur les premiers livres de Chupacabra.

8 commentaires sur “[Jeunesse] Chupacabra à l’académie de la nuit — Sébastien Tissandier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s