Avis

Avant l’aube (KGI 10)///Soleil de plomb (KGI 11) — Maya Banks

Bonjour à vous, j’espère que vous allez bien.

FB_IMG_1596730445298.jpg

Il y a quelques années, j’achetais toutes les sorties « romantic suspense » des éditeurs les plus connus : J’ai lu, Harlequin et Milady.

La série KGI est parue chez Milady en juillet 2014 avec la sortie du premier tome intitulé En sursis, pour s’achever brutalement avec l’édition du tome 11, Soleil de plomb, en novembre 2017. Le tome 12 n’a pas été traduit, Milady ayant arrêté plusieurs de ses collections. Il est celui que j’attendais avec impatience puisque Rusty et Sean nous ont offert des moment explosifs au fil des volumes. Dommage.

Ayant lu les tomes 1 à 9 il y a très longtemps, je ne vais pas me permettre de vous donner un avis détaillé sur chacun mais je me rappelle avoir très bien accroché au premier, suffisamment pour me procurer toute la série malgré deux ou trois volumes particulièrement ratés. J’ose le dire, en effet, je ne vous cache pas la déception que cela a été de trouver des héroïnes godiches à souhaits et voir des héros se transformer en Bisounours au contact de leur belle. Parce que oui, j’aime la romance guimauve, mais ça n’empêche pas un minimum de logique dans les attitudes des personnages. Et, sans certitude sur mes souvenirs, il me semble que deux tomes se ressemblent beaucoup trop pour ne pas décevoir un lecteur fidèle.

Pour info, KGI est l’abréviation de Kelly Group International qui a été fondé par les frères Kelly, dans le but de mettre à profit les talents militaires de chacun. C’est un groupe solide, fiable et efficace qui part pour des missions périlleuses la plupart du temps et dont ils ne reviennent pas toujours indemnes.

En sursis parlait de syndrome de stress post traumatique par le biais de Rachel, la femme d’Ethan Kelly, que l’on croyait morte mais qui était maintenue en captivité par un cartel. Maya Banks avait su se montrer convaincante avec Rachel qui devait se reconstruire après ce qu’elle avait pu vivre. De même, le côté mielleux d’Ethan était recevable puisqu’il s’agissait d’un couple déjà formé. J’avais beaucoup aimé ce roman.

La rapidité avec laquelle les couples se créent de tome en tome est assez hallucinante mais oubliable au profit d’une intrigue bien menée, ce qui n’est pas le cas de tous. C’est regrettable alors que l’ensemble avait un potentiel monstrueux.

Qu’ai-je donc pensé des deux derniers volumes qui ont dormi quelques années dans ma PAL ?


Avant l’aube
KGI
-10-

Présentation :

Kelly Group International (KGI) : groupe d’intervention familial spécialisé dans les missions militaires à haut risque.

Au cours de ses missions, Hancock a plus d’une fois croisé le chemin du KGI – comme adversaire ou comme allié. Rebelle et secret, Hancock joue un jeu complexe et il est bien difficile de savoir pour qui il se bat. Une seule chose est sûre : il ne laisse jamais rien ni personne le détourner de son devoir. Jusqu’au jour où on lui confie une prisonnière qu’il doit mener vers son destin fatal. Elle est la première femme à toucher son cœur de pierre… Doit-il sacrifier celle qu’il aime à des intérêts supérieurs ou l’épargner et ainsi renoncer au but qu’il poursuit depuis des années ?

Même dans les heures les plus sombres, on peut trouver l’amour…

Éditeur : Milady
Papier : 7€90
Numérique : 5€99
Pages : 475
Sortie : Août 2017

Avis :

A l’heure où je rédige ces premières lignes sur mon avis, je n’ai lu que 300 pages sur les 475 que comptent le roman. J’avais peur d’oublier un élément essentiel à mes yeux, si je ne le posais pas là, la cohérence.

Hancock est plutôt un anti-héros puisqu’il a pu aller contre le KGI par le passé. Cependant, il n’en reste pas moins humain ni moins intéressant, ayant son propre mode de pensée. Je ne me souviens guère de ses apparitions précédentes, je m’en excuse par avance, mais au moins, ça ne jouera pas sur mon appréciation. Hancock donc est missionné pour livrer une femme à un groupe terroriste mais cette dernière est le pion dont il avait besoin pour mener à bien une action qui n’a pas eu d’issue et depuis des années.

En parallèle, on découvre Honor qui subit un attentat dans l’hôpital où elle exerce. C’est une humanitaire au grand cœur, qui grâce à sa force et son courage, parviendra à échapper au groupe terroriste… Jusqu’à ce qu’Hancock et ses homme mettent la main sur elle. D’abord en relative confiance, Honor est loin d’imaginer ce qui a été prévu pour elle.

L’histoire commence sans encombre pour ce que je qualifie de cohérence. Par contre, aux environs de la page 270, j’ai failli ne pas m’en remettre.

⚠️⚠️⚠️Et là, je vais vous spoiler méchamment donc ne lisez pas la suite de ce paragraphe si vous ne voulez pas de ça… Honor est vierge (bon… On va dire que ça passe. Pourquoi pas !) Mais elle supplie carrément Hancock de lui faire l’amour puisqu’elle vient de comprendre l’objectif de ce dernier, à savoir la livrer au loup. Elle veut que sa première fois soit parfaite et elle la veut avec celui qui va la jeter dans la gueule du loup et qu’elle a rencontré il y a à peine quelques jours, quelques jours qui ont suffit à briser la confiance première qu’elle avait envers son groupe de sauveurs. Mes hommages à la femme forte et déterminée qu’elle incarnait plus tôt, elle est définitivement hors service. Bonjour à la femme fragile qui sait qu’elle va subir les pires sévices prochainement et qui veut que son pseudo sauveur lui fasse connaître le septième ciel. Quand même, saluons qu’elle fait partie de la minorité de femme à avoir une première fois spectaculaire, encore heureux… 😬 Et il se passe un truc juste après, assez fou pour me faire lever les yeux au ciel… Et puis, maintenant qu’ils se sont goûtés charnellement, c’est l’heure des grandes déclarations d’amour. Bref. Je suis triste. C’était bien parti pourtant. ⚠️⚠️⚠️

Côte romance, on a droit aux mêmes travers gênants que précédemment, des déclarations d’amour rapides, une héroïne qui s’affaiblit (de mon point de vue) et un héros sans pitié qui devient un nounours.

Cote intrigue, ce n’est pas trop mal construit, c’est même dynamique et intéressant à suivre, avec pas mal d’action et de péripéties ce qui remonte le niveau mais pas suffisamment. Le tout est trop convenu et les héros parviennent aisément à se libérer des chocs qu’ils subissent alors que l’autrice insiste bien sur le fait qu’ils sont au plus mal.

En bref, le départ était vraiment bon mais la suite devient trop dégoulinante et quasi irréaliste pour maintenir le niveau.

Note : 12/20.

Extrait :

Avant de partir, elle avait de nouveau recouvert de terre les extrémités de ses doigts qui n’avaient plus d’ongles. Si on n’y regardait pas de trop près, on pouvait croire à des mains abîmées par une vie de durs travaux, mais mieux valait les garder enfouies sous les couches de tissu.


Soleil de plomb
KGI
-11-

Présentation :

Kelly Group International (KGI) : groupe d’intervention familial spécialisé dans les missions militaires à haut risque.

Habituée du club des cœurs brisés, Zoé est aujourd’hui bien décidée à tourner la page pour repartir de zéro sous une nouvelle identité – avec l’aide de sa vieille amie de fac, Rusty Kelly. Tout est prévu. Tout… sauf une petite chose. Comment aurait-elle pu deviner que le sourire lumineux et la voix rassurante de Joe Kelly, dernier membre du clan Kelly et célibataire endurci, allaient tout ruiner ? Quand le lourd passé de Zoé refait surface et menace de les arracher l’un à l’autre, Joe n’a d’autre choix que de se lancer à corps perdu pour la sauver…

Éditeur : Milady
Papier : 7€90
Numérique : 5€99
Pages : 475
Sortie : novembre 2017

Avis :

Zoé est une femme fragile qui n’a plus confiance en elle après ses récentes découvertes à propos de son ex. Peut-être que c’est cliché mais l’avantage en nous la présentant de cette manière, on ne s’étonne pas de certaines de ses réactions face à Joe.

Joe, c’est le dernier homme des Kelly à n’avoir pas encore trouvé la femme de sa vie. Il en tombe par terre quand il comprend que la copine de Rusty est celle qu’il lui faut et mettra tout en œuvre pour l’avoir.

Comme dans la plupart des tomes de cette série, il s’agit d’un coup de foudre instantané et partagé. La romance ne pose pas de difficultés en dehors de laisser quelques jours à Joe pour travailler la demoiselle et lui faire comprendre qu’il n’est pas son ex.

L’ensemble est assez basique. La seule chose qui pourrait sortir du commun, c’est le clan Kelly dans son intégralité, une famille immense et extraordinaire.

Côté intrigue, il est fort dommage que Maya Banks n’ait pas plus joué sur le suspense. Cela arrive très tardivement et brièvement.

Même si je regrette cette absence d’action pure, j’ai trouvé plus crédible la relation entre Zoé et Joe si on l’oppose à celle de Hancock et Honor.

Note : 13/20.

Extrait :

— C’est une responsabilité énorme et une forme de présomption de notre part d’être à la fois les juges, les jurés et les exécuteurs de la justice. Mais personne où presque ne pourrait condamner nos actions ni notre mission. Il nous arrive aussi de ne pas nous sentir d’accord avec ce qui doit être fait.

Zoé devint livide. Les mains plaquées sur le siège, elle s’efforçait de contenir leurs tremblements. Un goût de bile lui piquait la gorge. Oh mon dieu. Qu’allait-il penser s’il apprenait qui elle était ? D’où elle venait ? Qui était son père ? Qu’elle incarnait en somme tout ce dont il voulait débarrasser la terre ?

Il la mépriserait, la regarderait avec dégoût. Elle avait envie de pleurer. Elle était maudite depuis sa naissance parce qu’elle n’avait aucun moyen de changer qui elle était. Le sang de son père coulait dans ses veines. Un sang corrompus par des péchés dont elle n’avait aucune chance d’être absoute.


Je ne regrette aucunement d’avoir lu ces romans parce qu’il me fallait bien mettre un point final à cette série. Si le tome 12 sort un jour, je l’achèterai sûrement. Je suis pleine de curiosité concernant le duo Rusty/Sean.

Et vous, avez-vous des séries en cours depuis longtemps que vous aimeriez terminer ?

Je vous souhaite une belle journée.

A bientôt pour un nouvel article.

3 commentaires sur “Avant l’aube (KGI 10)///Soleil de plomb (KGI 11) — Maya Banks

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s