Avis

Secret défense d’aimer (la trilogie) — Axelle Auclair

Couverture et présentation :

71a5LB8CQ8L

Elle va percer tous ses secrets…

Quand Sabine, une jeune militaire, est mutée au ministère de la Défense, elle est loin de s’attendre à ce que seront ses nouvelles fonctions. Elle apprend avec excitation et un peu de crainte qu’elle sera affectée à l’équipe administrative qui gère une cellule ultra-secrète, composée de trois agents très spéciaux dont personne ne doit connaître l’identité ni le visage. Pas même elle.

Elle découvre très vite que celui qui lui donnera le plus de fil à retordre porte le nom de code Condor. C’est une sorte de machine de guerre bien huilée, totalement dévoué à ses missions hautement confidentielles. Au point d’en oublier qu’il est aussi un homme. Et cette condition va se rappeler à lui lorsqu’il fait la connaissance de Sabine. Elle le perturbe par son humour, son inaltérable bonne humeur, son efficacité aussi. Soudain, le soldat d’élite commence à percevoir ce que le monde civil peut lui offrir et son univers est sur le point de basculer.

Éditeur : Hugo Poche
Papier : 8€50
Numérique : 7€99
Pages : 520
Sortie : Février 2020

Avis : (sur le premier tome principalement mais global et sans spoiler sur les deux qui suivent)

C’est sur le blog et l’Instagram de La Malle aux livres que j’ai découvert cette trilogie mais les avis lus sur le web depuis sa publication en ME m’ont permis de me décider, notamment ceux de Rowena Bookine et d’Erika Boyer.

Comme vous le savez, je lis de moins en moins de MF ou, en tout cas, je sélectionne soigneusement mes lectures romances de cette catégorie. De fait, même si je vois passer de très bon retours, j’hésite longuement. Dans ce cas bien précis, ce sont les trois tomes de plus de 500 pages qui m’ont légèrement bloquée. Merci à Erika pour ma décision définitive. Je ne le regrette pas.

Secret défense d’aimer n’est pas un « Romantic Suspense » mais bel et bien une « Comédie Romantique » comme précisé par la maison d’édition. Ne vous attendez donc pas à des moments où on dégaine les armes et on sauve la demoiselle en détresse. On embarque aux côtés de Sabine et Condor pour des aventures un poil rocambolesques mais surtout innovantes de mon point de vue.

Je sais que le sujet a déjà été traité mais je n’ai pas beaucoup lu de romans avec un héros qui ne s’intéresse pas sexuellement aux femmes (lorsqu’il est hétéro), encore moins lorsqu’il s’agit d’un militaire « musclé et bien foutu ». Ne dit-on pas que ces messieurs ont une femme dans chaque port ? Eh bien, notre brave Condor, lui, ne s’embarrasse pas de femmes ni de sexe. Son seul objectif est de réussir les missions qu’on lui confie. Il pense, vit et respire « mission ». D’ailleurs, nous n’avons pas droit à un coup de foudre ni à un changement trop catégorique de la part de Condor au sujet des femmes et de Sabine en particulier.

Sabine, quant à elle, n’a pas le moindre problème avec les hommes et vivait une relation « et plus si affinités » avec un collègue. Cette histoire prend fin lors de la mutation de la demoiselle au… Ministère de la Défense, tout ce qu’elle ne souhaitait pas. Les débuts sont un peu laborieux d’autant qu’on lui demande d’être encore plus secrète que tout ce qu’elle a déjà connu en étant dans l’armée. Bosser pour une équipe qui n’a pas d’existence officielle, ce n’est pas évident. Ne parlons même pas des petits curieux qui aimeraient bien connaître les mystérieux agents et découvrir qui se cache sous les cagoules portées quasi H24 par cette équipe fantôme.

L’avantage pour cette jeune femme, c’est qu’elle fait son job sans rechigner à la tâche et qu’elle ne discute jamais un ordre légitime, ce qui fait d’elle le parfait élément à ajouter à cette drôle d’équipe et lui permet de s’intégrer et se fondre parmi eux très rapidement.

Côté romance, elle se met en place doucement mais sûrement. Condor n’est pas un homme « classique » et à des comportements qui interpellent le commun des mortels. Les membres de son équipe le connaissent bien pour ne plus faire cas. En revanche, Sabine fait son possible pour s’adapter et cela va lui demander une patience infinie pour parvenir à trouver le juste milieu pour accepter les différences de Condor et traiter au mieux les problèmes qui peuvent se présenter.

Quelques éléments m’ont dérangée, je ne peux pas les détailler mais parfois, ça va un peu loin et excuser facilement Condor me paraît pas très juste. Cependant, Condor n’étant pas tout à fait un homme ordinaire, j’imagine que c’est plus simple de tolérer certains écarts (dont un complètement énorme que j’ai vu venir en espérant me tromper)

L’ensemble de la trilogie est fait du même bois : sentiments et humour comme atouts. D’une part, Sabine ne mâche pas ses mots et ne manque pas de réparties au besoin ; d’autre part, l’absence de savoir-vivre de Condor aide aussi à trouver ce roman rafraichissant.  N’oublions pas l’entourage de Sabine et Condor qui intègre des personnages hauts en couleur, jamais inutiles. En effet, ces derniers offrent un rythme dynamique et des échanges crédibles en majorité.

Pour conclure, je n’ai pas d’autres mots que ceux qui vont suivre : Secret défense d’aimer est une comédie romantique que j’ai adorée. 1500 pages qui ne tournent pas en rond et offrent de beaux moments d’amitié, de solidarité et d’amour en plein cœur du Ministère de la Défense (et d’autres lieux, y compris la Bretagne 🙂 ).

Note globale : 18,5/20.


Extrait :

Je suis un des rares maillons de la chaîne en mesure de leur apporter un peu plus pour les remercier, leur montrer que des individus se soucient d’eux ou leur rappeler qu’ils sont humains et appréciés à ce titre. Bien sûr, ce n’est pas grand chose de leur sourire, leur parler, leur faire des gâteaux, mais sans trop oser m’avancer, ils savourent ces petits riens. J’ose penser qu’ils sont reconnaissants, car un sourire de leur part en retour, ce n’est pas rien. Sauf Condor. Lui, c’est son absence de réaction qui confirme qu’il est serein.


Couvertures des tomes 2 et 3 :

8 commentaires sur “Secret défense d’aimer (la trilogie) — Axelle Auclair

    1. Si tu as envie d’une comédie romantique rafraîchissante, lance-toi. Par contre, je te recommande (si c’est disponible) de télécharger un extrait numérique sur amazon ou ailleurs pour voir si tu accroches au style. Parce que c’est quand même 500 pages par livre. 😅 Je ne pense pas que ça te fasse peur mais tu as clairement moins de temps que moi pour lire. Autant partir sur quelque chose de sûr. 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s