Avis

Place Vendôme en hiver — Jo Ann Von Haff

Couverture et présentation :


Victor a caché une partie de lui toute sa vie. En instance de divorce, il essaie de reprendre pied entre sa carrière d’architecte-restaurateur qui décolle et sa fille Sarah de cinq ans. Tout change quand il est invité au gala de Noël des Aigall, famille de mécènes, pour la première fois.
Mal à l’aise dans son smoking, mal à l’aise dans le plus bel hôtel particulier place Vendôme, quand il croise le regard bleu de Zacharie d’Aigall, le fils de son hôte, tout son être s’ébranle…

Éditeur : MxM Bookmark
Papier : 20€
Numérique : 5€99
Pages : 342
Sortie : novembre 2019

Avis :

Voilà une bien jolie romance de Noël que je ne pensais pas lire si je n’avais pas vu Sam du blog Sur l’étagère en vanter le mérite. Vous allez me dire que Noël, c’est passé depuis un bail mais il n’y a pas de bon moment pour la douceur et la simplicité du genre Noëlesque.

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Victor, officiellement hétéro, officieusement bisexuel, architecte en vue. Lorsqu’il rencontre Zacharie, il ne s’attend pas à remettre en question sa vie bien compartimentée.

Le personnage de Victor est intéressant avec ses nombreuses facettes dont je comprends parfaitement l’usage. Pour mieux s’intégrer, il faut parfois prendre du recul sur les choses ou disons cacher des morceaux de soi-même. Ce n’est pas toujours évident ni même la chose à faire cependant, il faut reconnaître que cela fonctionne, parfois au détriment de notre bonheur. Victor est un père qui aime sincèrement sa fille, qui prend plaisir à s’occuper d’elle.

Du côté de Zacharie, on aimera plus particulièrement son détachement apparent et son sens du devoir. Ce dernier s’adapte à ce qu’on attend de lui tout en réussissant à se faire entendre au besoin même si ça doit déclencher quelques disputes. On pourrait le penser dominateur et arrogant à cause de son statut dans la société mais ce n’est absolument pas ce qui ressort chez lui.

La romance connaît quelques heurts, histoire d’épicer un peu l’amour qui coule de source entre ces deux-là mais l’ensemble n’est que réchauffement de cœur et une belle évolution de Victor. L’ambiance est familiale, grâce aux nombreux passages mettant en scène l’immense famille de Zacharie ou encore les moments entre Victor et sa fille.

J’ai beaucoup apprécié tout ce petit monde et j’ai passé un chouette moment de lecture.

Note : 17/20.


Extrait :

Le dîner avait été douloureusement long avec ses sept plats et autant de vins. Victor aurait pu se contenter de quelques canapés tout en discutant avec des clients potentiels pour le cabinet Fleury & Pierre pour lequel il travaillait, et au bout d’une heure, il aurait été de retour chez lui, dans son silence et sa solitude bien appréciée. À table, il avait été assis entre Annelise et une dame dont le nom lui échappait, mais il avait fait l’effort d’échanger quelques frivolités avec elle, rendant le temps encore plus interminable. Zacharie s’était trouvé à une autre table, et malheureusement, Victor n’apercevait que son dos. Également beau, mais pas aussi saisissant que son regard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s