Avis·manga

[Manga] School Judgment (intégrale) — Takeshi Obata & Nobuaki Enoki

Présentation :

IMG_20200528_073534.jpg

Le coffret contient les tomes 1 à 3 et un carnet « Le Grand livre des lois ».

Ici, ce sont les enfants qui font la loi !

Pour enrayer les problèmes de persécutions et de châtiments corporels dans les écoles, le gouvernement japonais a introduit dans les programmes d’enseignement une heure de « tribunaux scolaires ».
Il s’agit d’une nouvelle forme de justice, organisée par les enfants et pour les enfants !

Éditeur : Kana
Papier : 20€55
Pages : 650
Sortie : novembre 2016
(Les tomes sont dispos au format numérique à 4€99 par volume)

Avis :

Je vous invite à aller lire l’article de Komorebi sur cette série si vous êtes tentés par le thème. Je le remercie de l’avoir présentée, j’ai passé un bon moment de lecture même si ça n’a pas été évident au départ.

En effet, j’ai voulu sortir de ma panne de lecture en lisant quelque chose de plus graphique mais School Judgment est un petit pavé dense sous son apparente légèreté. Trois tomes, c’est assez peu si on devait le comparer à d’autres séries et pourtant, j’ai eu besoin de plusieurs jours pour en venir à bout.

J’ai eu la sensation que tout y était important, qu’on ne pouvait pas se permettre de le lire sans concentration, sans parler des bulles qui sont plutôt bien remplies.

À cela, s’ajoute tout de même, la contrainte (non, ce n’en est pas réellement une) de mener l’enquête aux côtés de l’avocat de la défense, incarné par Abaku Inugami. Ce manga est conçu pour que le lecteur puisse lui aussi réfléchir et dénicher le fin mot de chaque affaire proposée.

Au-delà de ces cas amenés les uns après les autres, il y a une sombre histoire en toile de fond qui concerne Abaku Inugami et d’autres personnages qui apparaîtront dans le second et le troisième volume : un dossier appelé le « Procès du sang » qui intrigue fortement le nouvel assistant d’Abaku.

Difficile de distinguer culpabilité et innocence, il se cache souvent derrière les crimes, une chose bien plus complexe que de s’arrêter à ces frontières de bien et mal. En cela, c’est une réussite parce qu’on pourrait ne pas s’attendre à un tel degré de complexité alors que nous parlons d’enfants.

Ce système judiciaire, entièrement géré par des enfants, est original. Et en dehors de cette base, Enoki (qui a fait le scénario) évoque plusieurs points concernant la construction de son œuvre, en partageant ses propres croquis avant qu’ils passent par les mains d’Obata, parlant de ses rendez-vous avec l’éditeur mais dénonçant aussi tout le travail que c’est de refaire entièrement ou presque tout ce qu’il a pu penser au départ pour coller au mieux aux attentes des lecteurs.

Je ne rentre pas dans les détails de l’histoire parce que la présentation éditeur en dit assez, le reste n’est que succession d’affaires. Il se trouve que je retiens principalement la force de l’amitié qui est importante tout au long de l’œuvre et la grande capacité des enfants d’oublier ou en tout cas de passer à autre chose pour conserver beaucoup plus de positif que de négatif.

Pour ceux qui voudraient lire un manga parlant de justice mais restant abordable en terme de longueur, foncez !

Note : 17/20.

13 commentaires sur “[Manga] School Judgment (intégrale) — Takeshi Obata & Nobuaki Enoki

  1. Merci pour le lien. Je suis content d’avoir pu partager cette œuvre bien peu connue et que ça t’ai plu.
    Effectivement, il y a beaucoup de lecture, c’est pour ça que je pense qu’un seul tome en plus aurait suffit à construire le tout un peu mieux notamment quant au fil rouge.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est dommage de savoir que ça aurait pu avoir plus d’ampleur mais que ça s’est fait stopper. L’ensemble est quand même sympa ainsi. J’ai eu peur au départ, en lisant ton article, que la fin ne soit pas une fin tout court. En plus, j’aime les fins claires et nettes. On ne peut pas dire que tous les mangas en proposent. Aucun regret de l’avoir lu. Merci pour la découverte.

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai donné l’impression qu’il ne s’agit pas d’une fin du tout ? Mince, c’est pas vraiment ce que je voulais faire.
        C’est vrai que la fin est une question épineuse, dans plusieurs médiums, surtout avec la possibilité de se faire arrêter avant.
        De rien, ça me fait plaisir de faire découvrir à quelqu’un des oeuvres que j’aime. Je crois que c’est la deuxième fois que j’ai des retours sur ce que je partage.

        Aimé par 1 personne

      2. Oh non, en fait, c’est moi qui ai interprété le fait que tu aies parlé d’un arrêt de la série comme la possibilité que certaines choses ne soient pas traitées. Cherche pas, c’est mon esprit qui bloque complet quand il lit ça.
        Voilà, c’est exactement ce que tu viens de dire. C’est en partie ce qui fait que je ne débute pas de série sans qu’elle soit complète (la même pour les sagas de romans). Bon, je fais des exceptions mais de moins en moins. Trop frustrant.
        Eh bien, en espérant que tu fasses découvrir plein de choses à ceux qui visitent ton blog. 🙂

        J'aime

      3. Ça me rassure un peu je te l’avoue. Mais je comprends, ce n’est pas nécessairement rassurant de lire qu’il y a eu un arrêt.
        J’ai lu pas mal de mangas courts et c’est effectivement drôle de voir la différence entre ceux prévus pour cette durée et ceux qu’on a stoppé.
        Merci, j’espère aussi 😁

        Aimé par 1 personne

  2. J’avais déjà lu l’article de Komorebi sur ce manga, il me fait super envie : le sujet est cool, c’est dessiné par Obata et en plus la série ne ruinera pas !
    Je pense vraiment me lancer dès que possible (ça veut dire je ne sais pas quand dans les faits…).

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s