Avis·jeunesse

La bataille du labyrinthe (Percy Jackson -4-) – Rick Riordan

Couverture et présentation :

81ZDPjojZhL

La colonie des Sang-Mêlés court un grave danger ! Le refuge de Percy est en passe d’être envahi par le redoutable Kronos et son armée de monstres. Ceux-ci prévoient de passer par le fameux labyrinthe de Dédale? Percy et ses amis doivent à tout prix trouver Dédale avant que cela ne se produise, mais une série d’épreuves va entraver leur mission, impliquant un dragon, des Sphinx, une île enchantée? alors que la bataille finale se rapproche.

Éditeur : Albin Michel/le Livre de poche
Poche : 7€90
Broché : 14€90
Numérique : 8€49
Pages : 420
Sortie : février 2010

Avis :

Nous retrouvons nos jeunes héros qui ont encore quelques problèmes.

Percy décide de conserver un secret de la plus haute importance qui concerne les enfants sauvés dans le troisième tome. Ce qui est un fait assez grave mais qui va le pousser à se désigner d’office comme le demi-dieu dont parle la prophétie qui fait flipper tant de gens depuis de début de la saga.

De nouvelles aventures les attendent au cœur du labyrinthe : puissance, stratégie et courage sont les seules choses qui comptent. C’est aussi la dernière chance pour Grover de faire ses preuves en retrouvant le dieu Pan, quête ultime pour tout satyre qui se respecte.

Du côté de Percy, il prend aussi conscience qu’il n’y a pas vraiment des gentils et des méchants mais plutôt des individus remplis de nuances.

Les amitiés sont mises à rude épreuve. Annabeth est sûrement celle qui aura le plus à affronter, après tout, c’est elle qui consulte l’oracle et qui récupère une prophétie dont elle refuse de divulguer le dernier vers.

Un tome qui suit fidèlement les précédents avec tout le nécessaire pour baigner dans l’ambiance magique et mythologique recherchée. Toujours autant de bastons avec des créatures plus ou moins sympathiques.

Je vais enchaîner avec Le dernier Olympien pour ne pas perdre le super rythme de lecture que j’ai depuis quelques jours ni mon envie de savoir comment ça se termine.

Note : 16/20.


Premières lignes :

Je n’avais vraiment aucune envie de faire exploser une école de plus pendant les grandes vacances. Il n’empêche qu’en ce lundi matin de la première semaine de juin, j’étais dans la voiture de ma mère, devant le collège Goode, sur la 81e rue.

Goode : un grand bâtiment de pierre qui domine l’East River. Plusieurs BM et autres voitures de marques prestigieuses étaient garées près de l’entrée. J’ai regardé le majestueux porche de grès brun en me demandant combien de temps je tiendrai avant de me faire renvoyer.

Détends-toi, m’a dit ma mère, qui n’avait pas l’air détendue du tout. Ce n’est qu’une visite d’orientation. Et n’oublie pas que c’est l’école de Paul, mon chéri. Alors essaie de ne pas… enfin, tu vois.

La démolir ?

Oui.

Paul Blofis, le copain de ma mère, se tenait sur le pas de la porte pour accueillir les futurs élèves de troisième. Avec ses cheveux poivre et sel, son jean et son blouson de cuir, il me faisait penser à un acteur de télévision, mais c’était juste un prof d’anglais. Il était arrivé à convaincre le collège de me prendre en classe de troisième, bien que je me sois fait systématiquement renvoyer de toutes les écoles où j’étais allé. J’avais essayé de lui expliquer que c’était une mauvaise idée ; il n’avait rien voulu entendre.

Un commentaire sur “La bataille du labyrinthe (Percy Jackson -4-) – Rick Riordan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s