Avis·Divers

[Top 10] Ces livres adorés mais que je n’ose pas relire

Bonjour à vous, j’espère que vous allez bien.

Étant particulièrement épuisée, je lis à un rythme d’escargot (disons que j’ai cette impression même si je ne nie pas lire encore énormément). J’ai décidé de commencer les Percy Jackson. J’espère que je vais accrocher.

J’ai eu envie, il y a quelques mois, de vous partager des articles dédiés à ces romans que je n’ose pas relire. Finalement, je me lance aujourd’hui dans une version abrégée.

  • Harry Potter

Harry Potter

C’est cliché, je le reconnais mais cette série a une saveur particulière pour moi. Découverte adolescente, j’ai attendu avec impatience les sorties des tomes pas encore édités lorsque j’ai démarré. Harry Potter, on ne le présente plus, tout le monde en a entendu parler. J’ai aimé la saga, j’ai aimé les films, l’ambiance sombre et teintée de magie, les problèmes familiaux ainsi que ceux de l’adolescence que l’on évoque, ces notions de bien et de mal, la sagesse d’Albus, la dualité de Rogue et même la stupidité de Malefoy. Je suis tombée amoureuse de Ron, j’ai admiré Neville, j’ai imaginé mille fois ce que donnaient les réunions familiales des Weasley. Bref. Le monde d’Harry Potter ou la saveur douce-amère d’être aujourd’hui adulte et d’avoir peur d’être déçue, d’y porter un regard plus critique et de gâcher ce sentiment bienheureux que ces souvenirs me donnent.


  • Harrison Investigations

harrison-investigation-series-volume-1

J’entretenais avec Heather Graham et ses romances paranormales à suspense une relation privilégiée. J’ai peut-être loupé un tome ou deux des séries en question parce qu’il n’est pas toujours évident de dénicher des livres qui ne sont plus édités, ce qui était le cas lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux éditions Harlequin. La dame a écrit beaucoup de livres. De même, si les infos sont aujourd’hui répertoriées en ligne, ce n’était pas forcément évident de savoir quels livres il me manquait à l’époque. Harrison Investigation (huit tomes) met en scènes des personnes ayant des dons de médium. Harrison est un homme sans pouvoir particulier mais qui a une bonne raison de parcourir les États-Unis à la recherche de ceux qui ont des aptitudes. Son objectif est de permettre au gouvernement de disposer des finances nécessaires à la mise en place d’équipes spécialisées qui peuvent intervenir sur des affaires qui semblent relever du surnaturel. L’avantage, c’est que la touche paranormale ne dépasse pas le cadre des revenants puisque, quoi qu’il advienne, aucun fantôme n’est en mesure de tuer. C’est bel et bien un être humain qui se cache derrière les meurtres mais il met à profit les diverses histoires qui servent aux lieux hantés par exemple. Après Harrison Investigations, il y a la série des Krewe of hunters. J’ai tous les tomes de cette dernière (soit 11 livres), édités lorsque je lisais toutes les parutions de la collection Best-sellers de Harlequin. Je ne cite aucun titre mais je déplore de ne pas trouver quelque chose de similaire dans le MM, qui reste ce qui me fait le plus envie aujourd’hui. Pourquoi je ne relis pas ? Déjà, parce que ce sont des petits pavés (minimum 300 pages chacun, c’est rien mais mis bout à bout, c’est déjà autre chose) et qu’aujourd’hui ça a tendance à me repousser. Notons aussi que chaque livre peut être lu indépendamment.

Pour les personnes qui aiment les touches historiques dans une romance contemporaine, c’est aussi parfait : Heather Graham ne nous prive jamais de références historiques, notamment sur la guerre de sécession. Le seul bémol qu’on pourrait formuler serait sur les histoires d’amour très simplistes mais l’intrigue compense largement cela dans la majorité des romans.


  • Secrets

43089534_9826680

La saga Secrets de Laura Griffin a été éditée par J’ai lu pour elle dans sa sous-collection  Frissons (huit tomes mais seulement six sont parus en France). J’aimais bien, c’était de la jolie romance avec un côté thriller/suspense pas désagréable.

Présentation du premier tome :

 Alex Lovell est une détective privée assurant la reconversion des personnes placées dans le programme de protection des témoins.
La disparition de Mélanie Bess, une ancienne cliente, va l’obliger à rouvrir un dossier classé. Intimement persuadée que son mari y est pour quelque chose en dépit de sa très bonne réputation de flic, elle mène l’enquête aidée de Nathan Devreaux, inspecteur du département de police d’Austin, et va tenter de le rallier à sa cause…

Tout comme les romans d’Heather Graham, ceux que Laura Griffin peuvent être lus indépendamment. Le hic, c’est que j’ai vraiment peur de ne pas apprécier aujourd’hui.


  • Le roman de Sara

CVT_Le-roman-de-Sara_7144

Présentation éditeur :

À l’âge de douze ans, Sara Lemieux vit son premier grand amour. La fin tragique de cette relation marquera à tout jamais le destin de la jeune fille. Heureusement, le temps arrange bien les choses et sa passion du théâtre saura jeter un baume sur une plaie difficile à cicatriser. Car comment fait-on pour oublier? Sara trouve sa solution. Elle s’accroche à ses rêves et fait tout pour devenir une comédienne professionnelle. Son exil forcé de quatre ans à Toronto l’oblige à prendre en main son destin. C’est déterminée plus que jamais qu’elle retournera à Montréal pour amorcer sa première année au Conservatoire d’art dramatique. Elle y revoit des amis très chers mais se retrouve aussi confrontée aux questionnements propres aux adultes en devenir. Mais on ne peut fuir qui on est, même en allant au bout du monde…

Histoire d’amour et d’aventure, remarquable quête d’identité, Le Roman de Sara a déjà valu à son auteure des critiques unanimes et de nombreuses mentions aux plus importants palmarès.

Impossible de rentrer dans le détail. Je dois absolument relire cette histoire mais j’ai m’inquiète de ne pas retrouver le côté mystique que j’avais ressenti à l’époque. D’autant que je n’avais pas tout compris non plus et ce serait l’occasion d’éclaircir tout ça.


  • Les combattants du feu

71VaJ-3rMRL

Série éditée chez J’ai lu pour elle dans sa collection Passion intense. C’est un mélange de romance sensuelle et de suspense, le tout avec des pompiers. Rien de très rare là-dedans mais je n’ai pas l’impression que ça se trouve partout. Cette série était une de mes chouchoutes que j’ai lu au moins trois fois. Il n’y a que cinq tomes. Mais ça fait des années que je n’ai pas osé retenter l’aventure.

Présentation de la nouvelle édition 2 en 1 :

La caserne 5 de la ville de Sugarland est en ébullition ! Un pyromane sème la terreur et s’en prend aux femmes. Quand le lieutenant Howard Paxton vient au secours de la plantureuse Kat McKenna, il ignore qu’il vient de mettre le feu dans le cœur de la jeune institutrice, et que leurs vies sont en danger… Pour Zack Knight, rien ne va plus. Contraint de rembourser les dettes de jeu de son père, le jeune pompier est menacé par des criminels ! Seuls ses rendez-vous avec Cori Shannon, une danseuse qu’il vient de rencontrer, illuminent sa vie. Aussi, lorsqu’un tireur prend la voiture de Cori pour cible, Zack s’enflamme… Réunis en un seul volume, L’épreuve des flammes et Flamme fatale sont deux romances sexy qui se déroulent dans l’univers périlleux des pompiers.


  • Les collines de la chance

couv71147509

Ce roman en particulier mais Nora Roberts en général. C’est du romantic suspense le plus souvent et de façon générale, et l’autrice manie bien ses histoires. Le truc, c’est que la dernière fois que j’ai tenté de lire du Nora Roberts, l’expérience n’a pas été fameuse. Pourquoi Les collines de la chance ? Pour son décor sublime et les animaux. J’aurais aussi pu vous parler du génialissime Un cœur en flammes qui met en scène des pompiers avec une héroïne qui envoie (pour mes souvenirs).

Présentation du roman :

Lilly Chance a réalisé son rêve de petite fille : elle a fondé un refuge pour animaux sauvages au sud du Dakota, un territoire splendide et sacré pour les Amérindiens. Or, au cœur de cette nature solitaire, elle ne s’attendait pas à retrouver Cooper, son ami d’enfance. L’ex-policier new-yorkais lui confie avoir abandonné son métier à cause du meurtre d’un collègue… et avoir traversé le pays pour reconquérir le cœur de Lilly. Mais les collines alentour recèlent elles aussi leur tueur.


  • Colleen Hoover

51enrf9I90L

Ses premiers romans, notamment Losing Hope (qui est la même histoire que Hopeless mais du point de vue de Holder) qui avait été un coup de cœur. J’ai été vraiment déçue par Never Never et depuis j’ai un peu lâché l’affaire. Dans ma PAL, j’ai Jamais plus mais l’envie de le lire est passée. Peut-être qu’un jour, j’y reviendrai. Je suis assez curieuse de découvrir Too late par exemple.

Présentation de Losing Hope :

À six ans, Dean Holder a assisté impuissant à l’enlèvement de sa voisine, la petite Hope.

Dix ans plus tard, c’est sa sœur jumelle, Less, qu’il a perdue brusquement.

Aujourd’hui, après une année difficile, il s’apprête à abandonner ses études. Mais une rencontre imprévue bouleverse ses plans : au premier regard, Sky le désarme et lui rappelle cruellement Hope. Pour passer plus de temps avec elle et tenter de percer son mystère, Holder décide de réintégrer le lycée…


  • Hell’s Horsemen

51yz8DAk5TL._SY346_

Publiée par J’ai lu pour elle dans sa collection Passion intense avec deux cadenas, c’est une saga plutôt sombre. Les deux cadenas sont là pour mettre en garde : il y a un degré de violence plutôt fort et assez rare au moment où il a été édité, je ne sais pas si on peut parler de Dark Romance. C’était quand même assez « brut » mais convenait parfaitement à l’idée qu’on peut se faire des bikers. Cliché ? Peut-être.

Présentation du premier tome :

Eva a cinq ans quand elle fait la connaissance de Deuce. Lui en a vingt-trois. Pour la fillette, nul doute que cet homme aux allures de bad boy, à la démarche fière et au sourire chaleureux est celui qu’elle rêve d’épouser, adulte. Mais Deuce a dix-huit ans de plus qu’elle. Il est le président des Hell’s Horsemen. L’ennemi juré de son père, lui-même à la tête des Silver Demons, le club de moto rival. Or, si tout semble les séparer, ils sont liés pour toujours, et le destin s’acharne à les réunir. Cruelle passion, divine souffrance, espoir et désespoir… ni Eva ni Deuce n’en sortiront indemnes. Pourtant, leur fol amour est indéniable.

J’ai le tome 4  et le tome 5 dans ma PAL mais je n’ai pas osé les en sortir. Mon regard critique n’était pas aussi affirmé quand j’ai commencé cette série et je m’inquiète de trouver des choses dérangeantes.


  • Jay Crownover

81-4A0rPRJL._AC_UY218_ML3_

J’ai aimé les séries Bad (les quatre premiers tomes) et Marked Men, j’ai aussi lu Clash (les trois premiers)… mais je suis devenue moins réceptive à ce type de romances alors que j’adorais. Je pense que j’essaierai tout de même d’y revenir un jour mais avec un titre dont la présentation me ferait très envie. L’univers de ces séries est parfois sombre, les personnages sont torturés et explosifs.

Présentation de Bad – Amour Interdit :

Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.

Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.


  • Meredith Webber et sa série Équipe d’urgence

93561861_2862761610503845_8905902584208818176_o

La collection Blanche (médicale) de chez Harlequin était une de mes passions livresques avec la collection Black Rose (suspense).

J’ai le souvenir de la série de romans de Meredith Webber avec cet hélico qui partait en mission (ce n’est pas Medicopter ni Rescue : Unité spéciale non plus mais je pense que vous voyez l’idée). Cette série a été éditée plusieurs fois et sous des titres différents.

Présentation du premier épisode aussi publié sous le titre Médecins du bout du monde :

Ils forment l’équipe des Secours Médicaux Aériens d’Australie. Capables de tous les dévouements et de tous les sacrifices, ces médecins brillants et ces intrépides pilotes sont les véritables aventuriers du XXe siècle.

En arrivant à la base de Rainbow Bay pour y effectuer un stage d’un an, le Docteur Matthieu Laurant est uniquement préoccupé de faire ses preuves au sein de la prestigieuse équipe australienne. Aussi est-il très déstabilisé par le coup de foudre ravageur qu’il ressent pour Lucia Delano, une employée de la compagnie. Toutefois l’évidence est là : il devra retourner en France, sa mission terminée, et Lucia ne quittera jamais son pays où la retient l’amour d’une mère infirme…

Bref, il me faudrait réessayer cette collection blanche et en particulier cette série pour voir si j’aime autant qu’avant mais je n’ai pas envie de gâcher mes élans de nostalgie à ce propos non plus. Choix difficile.


C’est ici que j’achève cet article.

Et vous, des livres que vous n’osez pas relire ? Avez-vous lu certains romans de ma liste ? N’hésitez pas à tout me dire en commentaire.

A très bientôt pour un nouvel article.

8 commentaires sur “[Top 10] Ces livres adorés mais que je n’ose pas relire

  1. Etant une très grande fan d’Harry Potter, je te conseille tout de même de relire la saga. Je l’ai fait 3/4 fois sous forme de marathon et pour ma part, je n’ai jamais été déçue. Au contraire, avec les années, l’âge et la maturité, tu comprends les choses sous un angle différent. Il y a de nouvelles interprétations que tu fais, il y a des petits détails que tu ne voyais pas à la première lecture et qui te sautent aux yeux des années plus tard à la relecture.
    On peut être déçu de l’adaptation cinéma avec les années, mais pas des livres. Ca reste mon opinion de fan évidemment 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce conseil, je me lancerai peut-être. Pour l’instant j’essaie (en vain) d’attaquer Percy Jackson.
      J’ai beaucoup aimé les films de mon côté. Ma grande veut qu’on se fasse un marathon film. À voir. 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s