Avis

L’héritage meurtrier — C.S. Poe

Couverture et présentation :

Aubrey Grant vit dans le paradis tropical de la vieille ville de Key West, où il possède un joli cottage, un vélomoteur, et un travail génial de gérant pour la propriété historique d’un ancien capitaine de la marine. Avec son bientôt-petit-ami, le séduisant agent du FBI Jun Tanaka en visite pour un peu de repos, rien ne pourra nuire à leurs projets de vacances, même pas la narcolepsie d’Aubrey.

Mais un squelette dans un placard de la maison historique de la famille Smith leur met des bâtons dans les roues. Malgré les tentatives d’Aubrey et de Jun de profiter de leur temps ensemble, l’identité du squelette les entraîne dans un mystère dont les origines remontent à plus d’un siècle. Ils découvrent l’histoire d’un trésor perdu depuis longtemps, le roi des pirates auquel il appartenait et un meurtrier des temps modernes qui ne reculera devant rien pour trouver les richesses cachées.

Le partenariat improbable entre un agent spécial et un historien peut être exactement ce qu’il faut pour percer ce mystère et enfin mettre un terme à une vieille tragédie de Key West. Mais tandis qu’Aubrey traque le X qui marque l’endroit du trésor, un seul faux mouvement pourrait être le dernier.

Éditeur : Juno Publishing
Papier : 15€50
Numérique : 4€49
Pages : 194
Sortie : mars 2019

Avis :

Une présentation éditeur très aguichante pour la lectrice que je suis. Pourtant, il m’a été difficile d’apprécier la personnalité d’Aubrey qui est le seul narrateur de ce roman.

La romance ne présente aucun problème lors de sa mise en place puisque les deux hommes se connaissent et ont démarré une histoire à distance. Je m’attendais à ce que ce soit fort, un peu fou avec cette ambiance à suspense, mais je me suis sentie à mille lieues des héros et de leurs sentiments.

Concernant l’intrigue, elle est bien construite, avançant à un rythme correct. On appréciera Key West et ses mystères historiques liés à la piraterie, la maison hantée et la recherche de la vérité.

En lisant, je me suis souvent demandée si les tentatives d’humour ne desservaient pas le contenu du roman, créant un climat léger alors qu’on parle de squelette et de meurtre.

Le seul avantage, en dehors de l’enquête sympathique, c’est qu’on aborde une maladie handicapante : la narcolepsie.

Malgré tous les points négatifs, c’était une lecture intéressante. Ce retour ne doit en aucun cas vous décourager si le résumé vous fait de l’œil.

Note : 15/20.

2 commentaires sur “L’héritage meurtrier — C.S. Poe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s