Avis

Je suis Leo — Garrett Leigh

Couverture et présentation :

Comment pouvez-vous trouver un foyer quand votre coeur est en cendres ?

Alors que leur mère est morte et que leur père est en détention provisoire pour son meurtre, Leo Hendry et sa petite soeur, Lila, ne peuvent se reposer que l’un sur l’autre. Brisés et échaudés, ils sont placés en famille d’accueil. Leo protège Lila des soi-disant familles qui simulent de la fausse affection, jusqu’à ce que la famille Poulton soit le seul placement qu’il leur reste.

Charlie de Sousa est habitué à ce que d’autres enfants passent par le domicile des Poulton, mais il n’y a jamais eu quelqu’un comme son nouveau frère adoptif. Les blessures physiques de Leo sont évidentes, mais c’est la douleur dans ses yeux qui l’attire le plus.

Jour après jour, ils se rapprochent, mais l’obscurité à l’intérieur de Leo le consume. Il rejette ses parents d’accueil et lorsque Charlie a des problèmes, la tentative de Leo de le protéger devient violente. Lorsque ce dernier perd le contrôle, personne ne peut l’atteindre, à l’exception de Charlie. Il a désespérément besoin d’une famille – d’un foyer – et seul Charlie peut lui montrer le chemin.

Éditeur : Juno Publishing
Papier : 16€50
Numérique : 4€99
Pages : 184
Sortie : octobre 2019

Avis :

Découvrez l’avis d’Eric ici puisque qu’il m’a poussé à m’intéresser à ce roman plus vite que prévu.

Je suis Leo, c’est d’abord l’histoire de la famille Poulton qui accueille des enfants qui ont besoin d’un foyer. C’est ensuite, celle de Charlie, 15 ans, amateurs de manga. Puis celle de Leo, grand frère protecteur vis à vis de Lila, profondément blessé par la vie.

Leo, c’est un peu le type flippant, qu’on n’approche pas, qui ne sourit pas des masses, dont on essaie peut-être d’imaginer le passé pour découvrir ce qui a bien pu le priver de sa joie. Leo est intrigant et plus il repousse la famille Poulton, plus il comprend que leur monde ne tourne pas comme le sien. La confiance est une étape cruciale qui ne risque pas d’être franchie de sitôt avec son horrible expérience de vie.

Charlie n’est pas très populaire mais il a la chance d’avoir une famille aimante auprès de laquelle il s’épanouit. L’arrivée de Leo va le bousculer un peu.

Charlie et Leo s’apprivoisent petit à petit et leur relation a le goût du premier amour : terrifiant mais fort, qui tâtonne mais chargé de sincérité.

Mais ce roman parle avant tout de reconstruction et de seconde chance, tout en évoquant les troubles qui peuvent surgir après des événements dramatiques. Quelques émotions à prévoir mais le contenu de ce livre n’est destiné à vous faire fondre en larmes (selon mes critères).

Ce n’est pas complètement détaillé dans tout ce qui est abordé mais c’est une belle histoire. J’aurais personnellement apprécié que ce soit plus long dans le temps et plus abouti par endroit. Je reste sur ma faim.

Ce qui ne m’empêche pas d’avoir beaucoup aimé. Je vous le recommande si le thème vous tente.

Note : 17/20.

2 commentaires sur “Je suis Leo — Garrett Leigh

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s