Avis

Cœurs aux abois — S. M. Gerhard

Couverture et présentation :


Parfois, il faut être acculé pour admettre ce que l’on est vraiment et laisser parler son cœur. C’est la dure leçon qu’apprendra William en faisant connaissance avec ses nouveaux voisins. Il devra mettre fin à ses manières d’ours mal léché afin d’aider ce charmant duo.

Dans ce nouvel appartement, Timothée va devoir retrouver ses marques et surtout, s’ouvrir aux autres et aller au-delà de son handicap s’il veut être heureux. Et l’ami de Timothée, son complice de toujours, les regardera se débattre alors qu’il suffirait simplement de profiter du bonheur qu’offre la vie.

Éditeur : auto-édition
Numérique : 0€99
Papier : 12€
Pages : 241
Sortie : novembre 2018

Avis :

La publication des Passionnés du MM dont j’ai parlé dans mon article précédent m’a poussé à céder à la tentation, sans parler de l’ambiance générale… Je voulais une romance douce. Romance OK, douce, pas trop, c’est une question de point de vue.

C’est un roman qui s’étale sur une période assez longue mais dont le rendu est probablement plus fidèle à propos des différentes étapes qu’un couple pourrait traverser. Nous suivons donc la rencontre, les joies de se lier sentimentalement, les premières divergences, la jalousie, les grosses disputes, une communication difficile entre l’un et l’autre, …

Les points forts de cette histoire se situent dans certains sujets abordés : le handicap, l’amour des animaux, l’affirmation de soi (face à la famille), la nécessité de communiquer…

Une romance qui se laisse gentiment lire mais qui n’est pas aussi mielleuse que je l’aurais pensé au départ. Quelques scènes sensuelles. Des émotions. Cependant, l’attitude de nos deux héros à certains moments me laisse mitigée parce que j’ai estimé que c’était cruel (le terme est un peu fort). Les goûts et les couleurs.

Pour son ambiance réaliste et les éléments importants qu’il aborde, c’est un roman à découvrir.

Ma note : 15/20.

⚠️ Ne perdons pas de vue qu’en cette période anxiogène et hautement perturbante, ma concentration est proche du zéro. Je ne veux pas m’arrêter de lire mais c’est difficile de rester concentrée alors que trois bambins n’ont même pas l’école et les copains pour se changer les idées. De fait, mes prochains retours risquent d’être perturbés. Il est important de rêver, plus que tout en ce moment, donc j’espère vous partager des lectures captivantes. ⚠️

Un commentaire sur “Cœurs aux abois — S. M. Gerhard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s