Avis·manga

[Manga] Poison City (Intégrale) — Tetsuya Tsutsui

Couverture des deux volumes et présentation du premier :

Tokyo, 2019. À mois d’un an de l’ouverture des Jeux Olympiques, le Japon est bien décidé à faire
place nette avant de recevoir les athlètes du monde entier. Une vague de puritanisme exacerbé
s’abat dans tout le pays, cristallisée par la multiplication de mouvements autoproclamés de vigilance citoyenne. Littérature, cinéma, jeu vidéo, bande dessinée : aucun mode d’expression n’est épargné.
C’est dans ce climat suffocant que Mikio Hibino, jeune auteur de 32 ans, se lance un peu naïvement dans la publication d’un manga d’horreur ultra réaliste, Dark Walker. Une démarche aux conséquences funestes qui va précipiter l’auteur et son éditeur dans l’œil du cyclone…
En s’appuyant sur son expérience personnelle, Tetsuya Tsutsui ( Prophecy, Manhole) nous livre avec Poison City une œuvre fascinante sur la liberté d’expression et les coulisses de la création manga au Japon.

Éditeur : Ki-oon
Papier : 7€90
Pages : 242
Sortie : mars 2015

Avis :

Série terminée en deux volumes, je ne pouvais pas passer à côté, surtout après le retour du Tempo des livres que vous pouvez retrouver ici.

Profondément surprise par le départ en fanfare de l’histoire alors que le héros présente ses idées pour son manga. Très pris par la création de ses planches, il a loupé les récents événements : la censure gagne du terrain et toutes les méthodes semblent bonnes à prendre pour la mettre en pratique.

En quelques mots, si la liberté d’expression est quelque chose qui vous tient à cœur, je vous recommande de découvrir ce manga qui montre la facilité avec laquelle on peut démonter des droits qu’on croit acquis.

Je ne sais pas comment est diffusée l’actualité au Japon, mais en France, nous pouvons affirmer que ces dernières années, les images « choc » sont de plus en plus prisées par les journalistes. Or, je suis personnellement convaincue qu’à eux seuls, ils contribuent bien plus à diffuser la violence et des contenus inappropriés aux heures de grande écoute que les livres de fiction. Je ne dis pas qu’il ne faut pas faire attention à ce que nous lisons ou ce que nous faisons lire à nos bambins. Il s’agit simplement de mon interprétation de la société dans laquelle je vis.

Revenons à Poison City. Évidemment, j’aurais préféré une conclusion plus détaillée. Mais l’ensemble est provocant, révélateur aussi d’un monde qui ne s’écoute même pas, campant sur ses positions, préférant négliger le fond pour la forme : oui, même là, il semblerait que la superficialité règne. La cause peut sembler juste : faire une loi pour protéger les enfants est admirable. Sauf si on oublie de prendre en compte tous les paramètres.

Je stoppe ici mon retour puisque c’est un vaste sujet sur lequel je n’ai pas envie de débattre dans l’article mais n’hésitez pas à en parler en commentaire, je serai ravie d’échanger avec vous sur ce manga ou sur le sujet de la censure et de sa privation de liberté.

Cette série est une mine d’or pour ouvrir des réflexions sur la liberté et propose une immersion intéressante dans le métier (ô combien prenant) de mangaka.

Ma note : 18/20.

Avez-vous lu Manhole ou Prophecy ? Valent-ils le détour ? Je vais sûrement me les procurer sous peu.

3 commentaires sur “[Manga] Poison City (Intégrale) — Tetsuya Tsutsui

  1. Merci pour la mention, j’ai eu peur j’ai cru que j’avais aussi lu le tome 2 mais que je ne m’en rappelais plus mdrr (j’ai cliqué, j’ai été rassurée). Ça me fait plaisir du coup que cette duologie t’ait plus. Tu sais dans ta crainte de trop dire, ya le risque que tu ne dises pas assez. Je considère pas que j’en dis trop dans mes retours justement, je soulève les points qui peuvent piquer la curiosité du lecteur. Dis-toi que « trop dire » c’est en fait raconter l’histoire en mode détails de ce qui s’y passe

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s