Avis

Les amants d’Altona & Le marchand de mort (À malin, malin et demi -1- & – 2-) — Lisa Henry & J.A. Rock

Les amants d’Altona

L’agent spécial Ryan « Mac » McGuinness a une rude semaine en perspective. Il a non seulement commencé un nouveau régime, mais il a également reçu l’ordre de garder Henry Page – le témoin le plus agaçant au monde – en vie. Ce qui risque d’être difficile car Mac lui-même est à deux doigts de le tuer de ses propres mains, lui et ses citations de Shakespeare, son éthique douteuse, et son obsession des œufs… à moins qu’il n’ait pas vraiment envie de le tuer.

Escroc de son état, Henry Page préfère garder ses distances avec la justice… même s’il aimerait bien se rapprocher un peu plus de son protecteur collet monté et beau gosse, l’agent McGuinness. En tant que seul témoin d’un meurtre orchestré par la pègre, Henry est devenu un atout majeur pour le FBI. Mais il a son propre objectif, et cela n’inclut pas de passer devant un tribunal.

Lorsque la preuve de l’existence d’une taupe au sein du Bureau fait surface, Mac et Henry n’ont d’autre choix que de se planquer. Coincés dans une cabane de pêche, ils sont surpris de découvrir que leurs sentiments l’un pour l’autre vont bien plus loin qu’une attirance physique. Mais avec la mafia qui se rapproche inexorablement, Henry n’a plus d’autre choix que de s’enfuir. Et Mac va devoir décider jusqu’où il est prêt à aller pour garder Henry à ses côtés.

Éditeur : MxM Bookmark
Numérique : 5€99
Papier : 15€
Pages : 236
Sortie : septembre 2019

Avis :

Ce tome est une manière de présenter deux personnages très opposés. Entre Mac, l’agent du FBI aux allures de gros durs mais droit dans ses bottes et Henry, le charmeur menteur qui n’a que faire de la légalité, c’est une course l’un après l’autre qui s’engage dans un premier temps, puis une course côte à côte pour la suite.

Cette narration à la troisième personne m’a empêchée de me sentir impliquée. Pourtant, le texte n’est pas dénué d’humour ni de moments à suspense comme je les aime.

Les personnages comme Henry n’ont pas ma préférence (tricher, mentir… C’est pas mon truc) mais celui de Mac ne remonte pas vraiment le niveau. Les deux hommes se cherchent, se tournent autour mais difficile de céder à leurs pulsions alors que leurs têtes sont mises à prix. La romance est donc plutôt calme pour ne pas dire inexistante.

Côté suspense, l’ensemble est prévisible mais plutôt bien rythmé.

Note : 16/20.


Le Marchand de mort

Tous les coups sont permis, en amour comme à la guerre.

Il y a quelque chose de pourri dans l’état de l’Indiana.
Quand l’escroc Henry Page prend sur lui pour mener l’enquête sur la mort d’un patient âgé d’un centre de soins, il le fait dans la vraie tradition Shakespearienne : habillé en fille.

L’Agent du FBI Ryan “Mac” McGuiness a plus de soucis à se faire que la dernière idée folle de Henry. Quelqu’un essaie de lui envoyer un message via un corps criblé de balles.
Il a besoin de trouver la personne qui tente de le piéger avant qu’il se fasse arrêter, alors il n’a vraiment pas le temps pour les entourloupes d’Henry.
Mais une fois de plus, il serait probablement plus à même de se concentrer si Henry n’avait pas l’air aussi foutrement distrayant affublé d’une robe de poupée et d’une perruque.

Mais quand Mac découvre qu’Henry a gardé un secret pouvant relier les affaires, il se doit de trouver le moyen de vivre du bon côté de la loi alors qu’il pourrait bien être amoureux de ce mauvais genre d’homme.

Pages : 272
Sortie : février 2020

Avis :

Un tome plus intéressant que le premier au niveau de l’intrigue, bien que la relation entre les deux hommes soit toujours aussi peu engagée.

Cette fois-ci, Henry est à l’honneur. Pour venir en aide à quelqu’un, il cherche à découvrir une sombre vérité. Pour cela, il va endosser une énième identité qui n’est pas la sienne.

Quand Mac prend conscience des problèmes de Henry, il est déjà trop tard pour arrêter tout ce qui se joue autour d’eux.

Si ce tome a bien une fin, elle s’ouvre directement sur une suite que j’ai hâte de découvrir.

Je n’accroche pas forcément aux héros de cette série mais ma curiosité est à vif.

Qu’est-ce qui relie Mac et Henry ? Pourquoi cherche-t-on à nuire à Mac ? J’espère que nous aurons des réponses prochainement.

Ma note : 17/20.

Un commentaire sur “Les amants d’Altona & Le marchand de mort (À malin, malin et demi -1- & – 2-) — Lisa Henry & J.A. Rock

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s