Avis·jeunesse

Nous les Menteurs de E. Lockhart

Couverture et présentation :

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)


Une famille belle et distinguée. L’été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l’amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.

Éditeur : Gallimard
Grand format : 14€50
Poche : 6€90
Numérique : 6€49
Pages : 288
Sortie : mai 2015

Mon avis :

J’ai déniché ce roman dans une boutique qui vend des occaz’. J’ai eu envie de tenter le coup.

Cadence est une des petites filles Sinclair, une famille riche et qui n’aime pas faire parler d’elle autrement qu’en bien. Elle et les autres petits enfants de cette famille ont pris l’habitude de se rejoindre sur l’île familiale tous les étés.

C’est Cadence qui raconte l’histoire car elle a eu un accident l’été de ses quinze ans dont elle ne se souvient pas et depuis, elle souffre de migraines qui la clouent au lit parfois durant des jours entiers.

Nous les Menteurs, c’est avant tout le parcours de Cadence dans sa quête de vérité. Qu’est-il arrivé ?

L’ensemble se tient même si j’ai deviné assez rapidement plusieurs éléments clés. Je n’oublie pas que c’est du jeunesse.

Cadence met en lumière un problème intéressant par le biais de contes qu’elle a revisité dans lesquels reviennent régulièrement le roi et ses trois filles (son grand-père, ses deux tantes et sa mère).

Là où il y a de l’argent, les problèmes sont souvent liés aux possessions, ou en tout cas, certaines rancœurs peuvent se dessiner au fil des ans et on peut voir que chez les Sinclair, ça ne déroge pas trop à la règle. Et au beau milieu, il y a cette bande d’ados très loin des histoires d’adultes. Cadence est amoureuse. Gat n’est pas pour elle. Et il y a aussi Johnny et Mirren, ses cousins.

Pourquoi Cadence a oublié son accident ? Pourquoi elle se heurte au silence chaque fois qu’elle pose des questions dessus ? L’ambiance sur l’île est différente lorsqu’elle y retourne deux ans après.

L’histoire est tournée pour qu’on éprouve de l’empathie pour son héroïne. Évidemment, il y a le risque que vous n’accrochiez pas à la personnalité de Cadence.

Personnellement, j’ai eu envie de vérifier si mes hypothèses étaient bonnes et c’était le cas donc l’histoire reste assez convenue même si ça n’empêche de passer un moment de lecture sympathique.

Ma note : 15/20.

2 commentaires sur “Nous les Menteurs de E. Lockhart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s