Cinéma

[Cinéma] Le cas Richard Jewell//Birds of prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Synopsis :
En 1996, Richard Jewell fait partie de l’équipe chargée de la sécurité des Jeux d’Atlanta. Il est l’un des premiers à alerter de la présence d’une bombe et à sauver des vies. Mais il se retrouve bientôt suspecté… de terrorisme, passant du statut de héros à celui d’homme le plus détesté des Etats-Unis. Il fut innocenté trois mois plus tard par le FBI mais sa réputation ne fut jamais complètement rétablie, sa santé étant endommagée par l’expérience.

Lien Allociné pour plus d’infos.

Avis :

La justice est une machine qui a différentes vitesses… Mais si on y ajoute les médias, ça se corse un peu ou beaucoup. Et quand on est la victime d’un système, ça devient forcément un cauchemar.

Selon moi, l’importance de ce film n’est pas tellement de savoir si Richard Jewell est coupable mais plutôt de montrer comment tout peut basculer et de manière vertigineuse.

Je ne sais pas comment était le vrai Richard Jewell mais dans ce film, il est presque simplet, manquant cruellement de jugeote ou plutôt manquant de fourberie… (je n’ai pas les mots pour décrire cette sensation)

Mon homme pense que le film a trop peu exploité la puissance du FBI et les capacités de ses membres à user et abuser d’une position de supériorité.

De mon point de vue, j’ai trouvé que c’était amplement suffisant pour me sentir outrée par l’ensemble et avoir carrément envie de quitter la salle tellement je me sentais mal.

C’est une histoire assez douloureuse même si elle se termine de manière plutôt positive mais c’est le genre d’aventure qui marque à jamais.

Ma note et celle de monsieur : 4/5.


Synopsis :

Interdit aux moins de 12 ans.

Vous connaissez l’histoire du flic, de l’oiseau chanteur, de la cinglée et de la princesse mafieuse ?
BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE D’HARLEY QUINN) est une histoire déjantée racontée par Harley en personne – d’une manière dont elle seule a le secret. Lorsque Roman Sionis, l’ennemi le plus abominable – et le plus narcissique – de Gotham, et son fidèle acolyte Zsasz décident de s’en prendre à une certaine Cass, la ville est passée au peigne fin pour retrouver la trace de la jeune fille. Les parcours de Harley, de la Chasseuse, de Black Canary et de Renee Montoya se télescopent et ce quatuor improbable n’a d’autre choix que de faire équipe pour éliminer Roman…

Lien Allociné pour plus d’infos.

Avis :

Déjanté ? Oui. La bande annonce est assez parlante de ce côté-là.

Harley Quinn est peut-être celle qui raconte l’histoire mais c’est un fort ensemble féminin qui rythme le bazar. Et parce qu’Harley Quinn a toujours appartenu au Joker, elle est carrément en train de partir en vrille. Elle le dit elle-même, un arlequin est dépendant de son maître. Désœuvrée mais pas tout à fait abattue, elle va tenter de prendre son indépendance et le moins qu’on puisse dire, c’est que le prix à payer est énorme.

Harley Quinn n’est pas un personnage qu’on peut aimer au premier abord. Elle est timbrée et cruelle la plupart du temps mais elle a du cœur parfois. Mon ressenti est mitigé à son propos mais il reste positif en majorité.

La flic incarne un modèle féminin soumis à la domination masculine. Elle est douée mais ne reçoit jamais les honneurs qui lui sont dus.

La chasseuse est probablement le portrait que j’ai préféré parce qu’elle a de bonnes raisons de faire ce qu’elle fait même si c’est carrément immoral.

Quant au Canary, elle n’est pas trop mal dans son genre.

Et parmi elles, se glissent une fillette qui, sans le savoir, va semer la zizanie à Gotham… Et que font les femmes lorsque la situation dégénère alors qu’elles ne sont pas de taille ? Elles s’allient même si ça paraît improbable.

Le rythme est bon, les bagarres marrantes, l’ensemble est relativement loufoque même si le scénario reste convenu.

Ma note et celle de Monsieur : 4/5.

Un commentaire sur “[Cinéma] Le cas Richard Jewell//Birds of prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s