Avis·manga

[Manga] A silent voice (7 tomes) de Yoshitoki Oima

Couverture et présentation du premier tome :


Shoko Nishimiya est sourde depuis la naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule.
Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle fait de son mieux pour dépasser ce handicap, mais malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.
Tour à tour psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. Ce jour-là, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusqu’ici ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable…

Publié sous la forme d’une nouvelle de 60 pages en 2011, A Silent Voice réussit l’exploit retentissant de se placer numéro 1 du vote des lecteurs du Bessatsu Shonen Magazine (Kodansha) devant le best-seller du moment au Japon, L’Attaque des Titans. Ce tour de force lui vaudra d’être décliné en série, et de s’imposer comme un véritable phénomène de société. Un manga pas comme les autres, qui réussit avec brio à parler de handicap dans un magazine shonen, de manière juste et touchante !

Éditeur : Ki-oon
Papier : 6€60
Pages : 190
Sortie : janvier 2015

Mon avis sur les sept volumes :

Le tempo des livres m’a recommandé l’anime A silent voice mais en tombant sur les livres dans un espace culturel, je n’ai pas su résister. Largement aidée par l’article de  L’apprenti Otaku ici, je ne pouvais pas passer à côté de cette série terminée en 7 volume.

L’histoire démarre avec Shoya, malheureux, qui revient sur ses jeunes années, ces moments où il n’a pas été tendre avec Shoko et où il est devenu lui-même une victime.

Je condamne totalement les actes de Shoya mais ses camarades n’étaient pas des oies blanches non plus et la manière dont il est traité par la suite n’est pas juste. Certaines personnes cachent bien leur jeu. Évidemment, on peut estimer que c’est un juste retour du bâton. Personnellement, j’ai eu du mal à voir les choses sous cet angle.

Il suffit que Shoko resurgisse dans la vie de Shoya des années plus tard pour qu’il décide de se reprendre et de réparer les torts qu’il a causé. Shoya n’est pas au plus haut psychologiquement et se pose des questions sur sa vie, lui-même, ect… Shoko n’est peut-être qu’un élément déclencheur parmi d’autres mais cela pousse Shoya à revoir ses positions sur les relations humaines.

Les personnages sont tous très différents dans leur manière d’être et d’agir. Cette diversité permet de montrer de multiples points de vue sur les attitudes et les réactions de chacun. Shoko a été violentée par ses camarades mais qui peut prétendre avoir agi pour empêcher que cela se produise…

Ce manga est un bijou sur le repentir, l’amitié, le pardon, la famille, l’amour, la construction de soi, etc…

Très représentatif de conclusions hâtives ou de réalités qu’on fantasme, A silent voice est un appel à la réflexion bien plus qu’un énième livre abordant le handicap et le harcèlement scolaire de façon moraliste uniquement : ici, tour à tour, acteurs,témoins ou victimes d’une société qui condamne les différences, les personnages ne sont pas au bout de leurs peines.

Ma note globale : 18/20.

10 commentaires sur “[Manga] A silent voice (7 tomes) de Yoshitoki Oima

  1. Je suis vraiment ravi de voir que ce titre t’a touché ! Et je te remercie pour la mention, ça fait toujours très plaisir, surtout que je me demandais si j’avais bien trouvé les mots dans mon article.

    Le tien en tout cas est très réussi et devrait donner envie à des gens de découvrir cette magnifique série !

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait 😉
      Je verrai pour visionner. J’ai un peu planté devant ma télé aujourd’hui. J’ai terminé Murder hier. 😅
      Du coup, j’ai regardé Le voyage de Chihiro, Le royaume des chats et Le tombeau des lucioles aujourd’hui.
      J’ai hésité à me lancer dans une nouvelle série sachant que j’ai une jolie liste de recommandations mais que rien ne me fait envie. 😔
      Mais comme mon homme sera en congé jeudi et vendredi, je le laisserai rattraper son retard sur ses séries. Ça me laissera le temps de me décider. (je pense que lundi, je mettrai Beastars)
      Désolée pour ce pavé du jour 😬

      Aimé par 1 personne

      1. Ah, tu as terminé la saison 5 sur netflix, moi j’ai regardé la 6 sur un autre site car le temps qu’ils aient les droits….
        C’était un programme chargé, tu as pensé quoi de ces films d’animation ?
        Mdrr, tu profites de mes rares apparitions, normal.

        Aimé par 1 personne

      2. J’avoue être tentée de regarder la saison 6 mais je vais attendre. 😂 Quand elle arrivera, je serai en mode enragée.
        Alors j’ai bien aimé Le voyage de Chihiro avec un gros faible pour Haku dans sa version dragon.
        Le royaume des chats était très sympathique aussi. En fait, j’avais vu Le tombeau des lucioles en entier… Toujours aussi triste à voir.
        Mais… Et ça, ça vaut pour tout les animes vus récemment, c’est frustrant. Pour moi, mes fins proposées sont trop ouvertes/pas abouties. Je pense que j’aurais voulu à chaque fois des conclusions nettes, je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire. 😅
        Je n’ai pas lancé Princesse Mononoké encore. J’hésite. Étant donné que le livre que j’ai lu est une réplique exacte de l’anime. Et puis, c’est tellement triste aussi. Pas sûre d’avoir envie de ça en ce moment.
        😉

        Aimé par 1 personne

      3. En général, il n’y a pas les fins auxquelles tu fais références dans les films d’animation, et même dans les mangas en fait…Je ne sais pas si c’est dans le cadre d’une potentielle suite de ne pas être bloqué, mais ça se voit beaucoup dans les œuvres japonaises.

        Aimé par 1 personne

      4. J’ai constaté ça et je pense avoir eu une discussion avec mon frère à propos de ça à l’époque où il m’a prêté les films. Ça doit être une raison pour laquelle je n’ai pas tout regardé ni même continué malgré le côté plaisant. Donc à voir si je continue sur ma lancée ou non.
        Il faut aussi que je me lance dans un marathon des films Pokémon. Je suis quasiment sûre que j’en ai loupé quelques uns. 😂 Mais ça, je pense qu’on le fera en famille. Mon dernier semble décidé à aimer les Pokémon.

        Aimé par 1 personne

Répondre à L'Apprenti Otaku Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s