Avis

Histoires comme ça de Rudyard Kipling

Couverture et présentation :


Pourquoi le léopard a-t-il des taches ? Comment l’éléphant s’est-il retrouvé un jour avec une trompe ? Ce sont quelques-unes des Histoires comme ça que Rudyard Kipling nous raconte avec talent. Au fil de ces six textes, il nous plonge au coeur de l’Afrique et des océans dans le monde imaginaire des contes. Le lecteur s’amusera ainsi à découvrir l’explication humoristique de quelques mystères du royaume des animaux. Ces courts récits, drôles et surprenants, appartiennent à l’imaginaire collectif et nous montrent à quel point Kipling savait captiver les jeunes et les moins jeunes. Tout en conservant les caractéristiques du conte, à étudier dans ce recueil, l’écrivain fait preuve de finesse, d’esprit, et joue avec les sonorités, permettant ainsi aux élèves de se familiariser avec les jeux d’écriture, tout en voyageant dans le monde du merveilleux.

Éditeur : Magnard
Papier : 3€60
Numérique : 4€49
Pages : 87
Sortie : juin 2013 (cette édition)

Mon avis :

On ne présente plus vraiment monsieur Kipling qui est aussi l’auteur du très célèbre Livre de la Jungle que je n’ai pas lu même si j’ai vu la version de Disney.

Ici, point de Mowgli mais quand même des personnages hauts en couleur ou effrayants, au choix, question de point de vue.

Si j’ai lu ce recueil, c’est avant tout parce qu’il s’agit de la troisième lecture obligatoire de ma fille et que je me suis mise au défi de découvrir, en même temps qu’elle, cette partie du programme scolaire. (Vendredi ou la vie sauvage ainsi que L’enfant Océan étaient les deux premiers.)

Dans ce livre, figurent :

  • La Baleine et son gosier ou comment la baleine en est arrivée à se nourrir de petits poissons malgré sa taille imposante.
  • Le Rhinocéros et sa peau ou comment celui-ci a obtenu une peau ridée.
  • Le Léopard et ses taches ou comment un chasseur et un léopard apprennent l’art du camouflage.
  • L’enfant D’éléphant ou comment ce petit curieux a obtenu sa trompe.
  • La complainte du Petit Kangourou ou comment ce dernier s’est retrouvé à sautiller.
  • Le Chat qui s’en va tout seul ou comment cet animal solitaire et rancunier en est arrivé à se faire mal voir.

/!\ Cette édition ne contient que six contes sur les douze qui composent initialement Histoires comme ça.

Je ne vais pas m’attarder sur chaque texte. J’ai beaucoup aimé l’ensemble et les conclusions qui vont avec. Kipling avait écrit cela pour sa fille et s’y adresse en l’apostrophant régulièrement en usant du terme « ma Mieux Aimée » et qui rappelle la transmission orale du conte. La narration est assez perturbante au départ quant on n’a pas/plus l’habitude de lire des ouvrages de ce type et du 19ème siècle.

Si vous aimez les animaux, la personnification, les contes et les fables, foncez.

Si vous connaissez, pensez-vous que les autres textes d’Histoires comme ça sont à découvrir ? Un titre à me recommander ? Merci.

Ma note : 16/20

Un commentaire sur “Histoires comme ça de Rudyard Kipling

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s