Avis

La Vraie Vie de Adeline Dieudonné

Couverture et présentation :

la-vraie-vie-recadre.jpg

Le Démo est un lotissement comme les autres. Ou presque. Les pavillons s’alignent comme des pierres tombales. Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère, est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs. Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glace. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

Editeur : L’Iconoclaste
Papier : 17€
Numérique : 12€99
Poche : 7€40 (sortie prévue en mars 2020)
Pages : 265
Sortie : Août 2018

Mon avis :

J’ai vu passer ce roman sur les réseaux sociaux régulièrement ces derniers mois. Comme il a reçu de nombreux prix, je ne m’en étonne pas. Je l’ai trouvé d’occasion et j’y ai vu un signe que je devais franchir le pas et le lire.

Honnêtement, les premières lignes m’ont fait peur. Le style est limite jeunesse par le choix de la construction des phrases mais ce n’est qu’une apparence parce que le vocabulaire semble plus appartenir à un adulte ou quelqu’un de cultivé au-delà de la moyenne.

Le texte est à la première personne, représentant la voix d’une fillette d’un dizaine d’années. C’est assez déstabilisant au premier abord. Cependant, le ton incisif par endroit donne envie de s’accrocher et de voir où notre narratrice veut aller.

Très vite, on comprend la direction que va prendre l’histoire sans être réellement sûr de la manière dont elle va se terminer.

La Vraie Vie, c’est une histoire de famille mais surtout de fratrie. C’est un quotidien violent, quoi que très banal (malheureusement), dans lequel une jeune fille va tenter de rester forte et de s’affranchir de ce qu’on pourrait attendre d’elle (qu’elle soit jolie, subisse et se taise). Mais elle a un but important, aider son frère, qui n’est plus le même depuis le fameux accident annoncé dans le résumé.

La Vraie Vie, c’est plusieurs années en compagnie des personnages. Années qui défilent à grande vitesse, ne s’attardant que sur ce qui est nécessaire. Dans un climat de violence dont on nous dessine les possibles origines, l’autrice brosse le portrait d’une ado acharnée qui ne tolèrera pas qu’on puisse l’empêcher de vivre tout simplement. Parfois réaliste, parfois féministe, l’histoire prend une allure toujours plus sombre de laquelle il me paraît difficile de ressortir indifférent.

Ce roman est parfait pour nous faire ressentir tout un panel d’émotions, surtout si l’on est empathique, surtout si l’on a vécu des moments qui s’en approchent. C’est un peu de folie, un peu d’amour, beaucoup de liberté et de passion. C’est l’espoir maigre que la pourriture ne prenne pas entièrement le pas sur ce qui reste de sain.

Ma note : 17/20.

5 commentaires sur “La Vraie Vie de Adeline Dieudonné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s