Avis·jeunesse

Chupacabra à Ménétrol de Sébastien Tissandier et Vael Cat

Couverture et présentation :

chupacabraménétrol.png

C’est la dernière année d’école pour Chupacabra. Le seul vampire allergique au sang humain et ses amis intégreront bientôt l’académie de la nuit.
Comme le veut la tradition des vampires, M. Drak organise un voyage de fin d’année pour ses élèves dans le seul endroit où les créatures de la nuit se côtoient : Ménétrol.
Ce petit village, situé dans la Terre du Milieu, en Auvergne, entouré de volcans millénaires, est un lieu mystérieux. Habité par les humains le jour, envahi par les monstres la nuit, c’est ici que Chupacabra et ses amis ont rendez-vous avec leurs correspondants. Des garous, des banshees, des zombies… les petits vampires vont pouvoir découvrir plein d’espèces différentes et visiter les lieux mythiques de la région qui ont inspiré beaucoup de légendes chez les humains.
Suivez les traces de votre héros préféré dans ce qui va certainement devenir “La légende de Chupacabra”…

Éditeur : auto-édition
Papier : 15€
Pages : 226
Sortie : septembre 2019

Mon avis :

Il n’est pas nécessaire, selon moi, d’avoir lu les trois tomes parus de Chupacabra pour apprécier celui-ci. Il est différent, plus descriptif et nous emmène en terre inconnue (ou connue pour ceux qui vivraient en Auvergne).

Personnellement, je découvre cette région au travers de la plume de Sébastien Tissandier et des illustrations de Vael Cat. Et c’est un voyage plaisant que l’on apprécie de faire en compagnie de Chupacabra, ses amis et sa merveilleuse chèvre.

S’il y a encore des petites touches d’humour, le ton est plus sérieux que dans les autres volumes consacrés à ce petit vampire qu’est Chupacabra. Sa chèvre Rustine fait quelques bêtises (et ce n’est pas la seule) mais le récit reste orienté sur les découvertes régionales et la rencontre avec diverses créatures de la nuit : les vampires ne sont plus les seuls à être à l’honneur.

On y retrouve l’ambiance bon enfant qui accompagne souvent les élèves en voyage scolaire et des encadrants ravis de quitter leur routine. C’est très descriptif, nous pourrions presque y être. Moi qui n’aime pas particulièrement ces passages dans mes lectures, j’ai réussi à savourer ce livre et les différentes visites faites par Chupacabra et son entourage.

L’auteur a su trouver un excellent rythme entre les descriptions et les actions de ses personnages pour que l’ensemble tienne la route et capte l’attention du lecteur.

Si vous aimez le fantastique, le jeunesse et les livres illustrés, vous ne pouvez pas passer à côté de Chupacabra.

2 commentaires sur “Chupacabra à Ménétrol de Sébastien Tissandier et Vael Cat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s