Avis·jeunesse

Je suis qui ? Je suis quoi ? publié chez Casterman

Couverture et présentation :

9782203195806.jpg

Le premier livre sur l’identité sexuelle destiné aux ados Tu aimes les filles ? Tu aimes les garçons ? Tu ne sais pas trop ? Ton genre, ton corps ne te conviennent pas ? Tu te poses des questions sur ta vie, tes envies… et tu n’oses pas en parler autour de toi ? Ou bien un ou une amie vit cela ? Ce livre peut t’apporter des réponses. Notre identité n’est pas définie par la personne que l’on aime, ni par son genre. Tu peux être qui tu veux. Et personne ne peut te l’interdire. À l’heure où la LGBTphobie et l’intolérance gagnent du terrain, un livre nécessaire et engagé, premier du genre en documentaire.

Préface : Baptiste Beaulieu
Avec la contribution de : Sophie Nanteuil
Illustrateurs : Terkel Risbjerg & Zelda Zonk
Scénario de : Jean-Michel Billioud

Éditeur : Casterman
Papier : 13€95
Numérique : 8€99
Pages : 80
Sortie : octobre 2019

Mon avis :

C’est en suivant Baptiste Beaulieu sur son Instagram que j’ai entendu parler de ce livre pour la première fois. J’avais hâte qu’il sorte et hâte de me le procurer.

Que vous dire ? Il est un peu cher pour son public, surtout si les parents ne valident pas cet achat ou ne donnent pas d’argent de poche. Bien que ses pages joliment colorées justifient son coût, c’est un premier point qui risque de poser problème concernant sa diffusion et ses objectifs. Alors, oui, j’imagine qu’il sera disponible en bibliothèque mais là encore, peut-être bien qu’ils ne seront pas nombreux à l’emprunter la tête haute.

Je me souviens avoir été une ado gênée pour un rien… Même le fait de respirer me posait problème ! Alors emprunter un livre de ce style aurait été impossible pour moi.

Pour le contenu, c’est divers et varié, assez pour ne pas lasser un jeune lecteur et lui donner envie de tourner les pages. Je vous invite à jeter un œil sur les images disponibles via Google pour en avoir un aperçu.

On y expose les différentes orientations sexuelles et les genres qui peuvent exister. L’ensemble me paraît bien construit. Je ne connaissais pas tout même si mes lectures MM ont pu me permettre d’élargir mes horizons ces dernières années.

Je suis la première à dire que les cases, ce n’est pas forcément bon. Et j’ai eu l’impression qu’il était nécessaire de se glisser dans une des cases proposées. J’ai aussi conscience que la société pousse à se ranger quelque part pour faciliter la vie des autres et pas nécessairement celle du principal intéressé.  Le livre ne vous encourage pas à vous glisser dans une case mais plutôt à explorer le vaste monde et à trouver ce qui peut vous convenir. C’est une interprétation personnelle de la construction du livre. J’en parle parce que ça me gêne mais cela ne sera pas vu de la même manière par tous. Cependant, les bases sont bien là pour un ado qui voudrait des réponses.

Est-ce que ce livre peut aider ? Probablement. Je ne l’ai pas acheté pour moi. Je voulais le mettre entre les mains de ma fille mais je tenais à vérifier son contenu avant.

Cela va attendre quelques mois mais elle le trouvera sur son bureau un jour. Si ce n’est pas pour elle, ce sera pour ses camarades qui auront peut-être besoin de soutien.

Avant que je me retrouve complètement hors sujet, ce livre se lit très vite, contient des informations intéressantes, des témoignages et une liste de contacts mails/téléphones/adresses utiles. Cette dernière me paraît être un bon plan pour cette génération connectée.

Pour avoir un autre point de vue sur le sujet, je vous invite à cliquer ici pour aller voir le seul retour que j’ai lu dessus pour le moment sur le blog de Mydearema.

 

5 commentaires sur “Je suis qui ? Je suis quoi ? publié chez Casterman

  1. L’idée de base est bonne si cela peut désamorcer l’intolérance et aider certains jeunes à se trouver. J’ai été voir les quelques pages disponibles en ligne ça m’a l’air très visuel et didactique.J’essayerai de le feuilleter un peu plus si je le trouve en bibliothèque. Dommage en effet si le prix n’est pas adapté au public visé.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait. Le concept en lui-même a de quoi plaire.
      Honnêtement, je ne suis pas très regardante sur mes dépenses livresques (j’essaie d’attendre les sorties poches pour la plupart des romans qui se verront publiés dans ce format) mais ma fille m’a parfois demandé de lui acheter des livres/carnets beaucoup trop cher pour ce que c’était. Vu l’épaisseur, c’est plutôt repoussant comme invertissement. J’espère quand même que ce bouquin trouvera son public et saura le guider si besoin. 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s